Tous nos conseils sur les économies d'énergie

Aides à la rénovation énergétique : ce qui change en 2018

Publié le

Tags de l'article

Vous envisagez de changer votre chaudière ou de lancer dans des travaux d’isolation ? Les aides à la rénovation énergétique vont légèrement évoluer en 2018. Tour d’horizon des nouveautés annoncées par le ministère de la Transition écologique et solidaire.

Au-delà des travaux qui sortent de son périmètre, le crédit d’impôt va désormais intégrer 2 nouvelles prestations.

La prime économies d'énergie

Bénéficiez d'une prime pour vos travaux d'économies d'énergie et ce, sans conditions ressources !

Le crédit d’impôt : focus sur les énergies renouvelables(1) !

Le crédit d’impôt transition énergétique (CITE) est reconduit jusqu’au 31 décembre 2018. Cependant, son périmètre change quelque peu pour se recentrer sur les équipements les plus économes en énergie et les moins émetteurs de CO2.

Vous comptez changer vos portes, fenêtres ou volets isolants ?

En 2018, le taux du crédit d'impôt est ramené à 15 % (au lieu de 30 % précédemment) pour les dépenses d'acquisition de matériaux d'isolation thermique des parois vitrées, de volets isolants et de portes d'entrée donnant sur l'extérieur, pour des travaux réalisés entre le 1er janvier et le 30 juin 2018. Attention, après cette date ces types de travaux ne seront plus éligibles au CITE.

Que faire si j’ai des travaux à réaliser après le 30 juin 2018 ?
Vous pourrez toujours bénéficier d’une TVA à taux réduit jusqu’au 31 décembre 2018 et d’une prime économies d’énergie.

Vous envisagez de remplacer votre vieille chaudière ?

Oubliez les chaudières au fioul ! Depuis le 27 septembre 2017, elles ne sont plus éligibles au crédit d’impôt. Si vous souhaitez revoir votre système de chauffage et de production d’eau chaude, tournez-vous plutôt vers les chaudières à hautes performances énergétiques (HPE) et à chaleur renouvelable (solaire thermique, pompe à chaleur, biomasse, géothermie) qui, elles, restent dans la course !

Les petits nouveaux

Au-delà des travaux qui sortent de son périmètre, le crédit d’impôt va désormais intégrer 2 nouvelles prestations :

- Les coûts de raccordement aux réseaux de chaleur

- Les audits énergétiques qui permettent de trouver des pistes d’économies concrètes

Vers une prime dès 2019
Avec le CITE, vous deviez compter un an de décalage entre la réalisation de vos travaux et la perception de l’aide fiscale. A partir de 2019, finies les avances d’argent ! Le crédit d’impôt se transformera en prime versée dès la fin des travaux. 

Un coup de pouce pour dire au revoir à votre chaudière au fioul

Afin d’encourager les ménages les plus modestes à remplacer leur chaudière fioul par un appareil moins polluant qui utilise les énergies renouvelables, l’Etat met en place une nouvelle prime :

- 800 € pour le remplacement d’une chaudière individuelle par une chaudière neuve au gaz à haute performance énergétique(2) .

- 1300 € pour le remplacement d’une chaudière individuelle par une chaudière neuve biomasse de classe 5(2)

Davantage de moyens financiers pour l’Anah !

La rénovation des bâtiments énergivores, aussi appelés « passoires thermiques », est une priorité pour le gouvernement. C’est pourquoi il prévoit de renforcer les moyens financiers de l’Agence nationale de l’habitat (Anah) : en 2018, des subventions seront accordées aux ménages modestes pour financer la rénovation de 75 000 logements (contre 40 000 en 2016)(3).

 

(1) Source concernant les informations sur le crédit d’impôt : ministère de la Transition écologique et solidaire, communiqué de presse « Prolongation du crédit d'impôt transition énergétique en 2018 en faveur des économies d'énergie et de la chaleur renouvelable », septembre 2017

 

(2) Source : ministère de la Transition écologique et solidaire, dossier de presse « Paquet solidarité climatique : 4 mesures écologiques et solidaires », septembre 2017

 

(3) Source : Anah, « Le programme Habiter Mieux inscrit dans le grand plan d’investissement », octobre 2017

Ces articles peuvent vous intéresser..