Tous nos conseils sur les économies d'énergie

Les bâtiments à énergie positive (BEPOS)

Publié le

Tags de l'article

Avez-vous déjà entendu parler des maisons à basse consommation énergétique ? 

Elles nécessitent moins d’énergie que les bâtiments classiques. Aujourd’hui, on parle de plus en plus de bâtiment à énergie positive ou BEPOS. Ce dernier produit de l’énergie plus qu’il n’en consomme. Alors, envie d’en connaître davantage sur cette innovation du bâtiment ? On vous éclaire sur le sujet !

Un bâtiment à énergie positive ou BEPOS : qu’est-ce que c’est ?

Par définition, le BEPOS est un bâtiment dont le bilan énergétique global est positif. Ce qui veut dire que ce bâtiment produit bien plus d’énergie, thermique et électrique, qu’il n’en consomme pour fonctionner. Grâce à sa très basse consommation d’énergie, la construction est en mesure d’assurer ses propres besoins en énergie et de restituer son surplus de production énergétique sur le réseau.

La prime économies d'énergie

Bénéficiez d'une prime pour vos travaux d'économies d'énergie et ce, sans conditions ressources !

Bientôt la réglementation thermique RT 2020

Pour commencer, la réglementation thermique représente l’ensemble des normes qui encadre les professionnels du bâtiment et qui concerne les constructions neuves. Aujourd’hui, la réglementation en vigueur est la RT 2012, mais elle sera bientôt remplacée par la RT 2020 (vers la fin 2020, et dès 2018 pour les bâtiments publics).

Cette nouvelle réglementation thermique réunit des normes qui visent à la construction de bâtiments à énergie positive BEPOS. Le but ? C’est de réduire la consommation d’énergie et l’émission de gaz polluants grâce à la construction de bâtiments autonomes qui favorisent l’économie d’énergie.

Construction d’un BEPOS : quelles caractéristiques ?

Que ce soit un habitat individuel, des bâtiments publics, un établissement de santé ou une école… toutes les constructions peuvent être qualifiées BEPOS. Plusieurs facteurs concourent pour atteindre cet objectif :

Une architecture bioclimatique du bâtiment

Il est important que le bâtiment soit bioclimatique afin d’optimiser les flux énergétiques gratuits comme le soleil, et réduire les déperditions énergétiques. Comment ? Par une orientation réfléchie de la construction, la mise en place de grandes ouvertures aux vitrages isolants, une meilleure implantation géographique du site, etc.

Des équipements électriques et thermiques performants

Pour être des BEPOS, les constructions doivent être efficacement équipées. Éclairage LED, appareils électroménagers de classe énergétique A… tout doit être pensé pour permettre la baisse des consommations en énergie. Il en est de même pour les équipements thermiques : un BEPOS prévoit l’installation d’une isolation performante, la suppression des ponts thermiques comme on peut en trouver à la jointure des fenêtres et des murs, et privilégie évidemment le choix de solutions de chauffage d’appoint thermique adéquat.

Une production locale d’énergie

Parce que le but du BEPOS est de produire lui-même l’énergie qu’il consomme, ce type de construction doit être pourvu d’une source d’énergie locale. Elle peut être électrique grâce à des équipements comme le solaire photovoltaïque ou encore le micro-éolien. Sinon, elle peut être thermique grâce à des panneaux solaires thermiques.

Une participation active des occupants

En dehors des équipements et de l’architecture, un bâtiment à énergie positif requiert également la participation des occupants à l’optimisation de la performance énergétique. Des comportements éco-responsables sont à adopter : récupération d’eau de pluie, épuration par lagunage, etc. Pour éviter tout gaspillage d’énergie, l’excédent d’énergie produit par le bâtiment est soit redistribué au voisinage, soit réinjecté sur le réseau.

Bâtiment RT 2020 : quel système de chauffage ?

Trois modes de chauffage sont possibles pour une maison à énergie positive. Le chauffage principal est assuré par un système fonctionnant grâce au rayonnement solaire. La chaleur emmagasinée passe par un circuit d’air chaud qui la diffuse dans toute la maison. Si besoin, les occupants peuvent utiliser un équipement tel qu’un poêle à bois ou une chaudière électrogène en complément pour les régions les plus froides.

Bâtiment à énergie positif : quels enjeux ?

En Europe, le secteur du bâtiment est le plus grand consommateur d’énergie (40 %) après le transport (30%) et l’industrie (30%). Il est même responsable de 40 % des émissions totales de gaz polluant. Pour ce secteur, l’économie d’énergie est un enjeu à la fois économique et écologique. En cherchant à construire des bâtiments à énergie positive, plus respectueux de la planète, on tend à améliorer l’efficacité énergétique des constructions. Encore mieux, on réalise de véritables économies car les coûts peuvent être considérablement réduits.

Le succès du BEPOS en France et en Europe

Ce type de bâtiment existe déjà en Allemagne et en Suisse. En France, le premier logement à énergie positif est construit à Lyon, dans l’éco-quartier Lyon Confluence. Il y a également le nouveau bâtiment de l’institut national de l’énergie solaire dans la technopole de Chambéry, le Green Office à Meudon et le projet Solaris à Clamart.

Quels sont les inconvénients du BEPOS ?

Le principal inconvénient de la construction d’un bâtiment aux normes RT 2020 est qu’elle représente un investissement initial très important. Toutefois, les économies réalisées au quotidien grâce à la consommation d’énergie nulle et à la revente du surplus d’énergie produit assurent une rentabilité rapide.

Ces articles peuvent vous intéresser...