Tous nos conseils sur les économies d'énergie

Alarmes anti-intrusion, détecteurs de présence : comment bien choisir son matériel ?

Publié le

Un cambriolage se déroule en France toutes les 90 secondes, soit près de 985 par jour. Ce chiffre est en hausse constante : un Français a actuellement 1 “chance” sur 10 de se faire cambrioler sur 6 ans. 80 % des cambriolages ont lieu en ville et en plein jour, et 55 % entre 14h et 17h(1). Pour les éviter, il faut gommer les indices d’absence prolongée, mais aussi protéger son logement grâce à des systèmes de télésurveillance.

Un Français a actuellement 1 “chance” sur 10 de se faire cambrioler sur 6 ans. 

Découvrez l'E-shop by Engie

Les alarmes sont-elles une réponse efficace aux cambriolages ?

Si la première mesure pour protéger votre logement est de gommer les indices de votre absence, en demandant à votre voisin de ramasser votre courrier par exemple, un chiffre démontre l’efficacité des alarmes contre les cambriolages : dans 95 % des cas, le déclenchement d'une alarme mettrait fin à la tentative d'effraction(2). Pourtant, seuls 8 % des Français sont équipés en détecteurs de présence ou dispositif de télésurveillance(3). Ces équipements restent par ailleurs l'apanage des maisons, cinq fois plus équipées que les appartements.

Quel modèle choisir ?

Quel que soit le type de système de télésurveillance choisi, il doit répondre à certaines normes : la norme CE, autorisant la vente d’un produit en Union européenne, et la norme NF qui garantit la qualité des produits commercialisés en France. Il est aussi recommandé de sélectionner une alarme anti intrusion respectant la norme NF A2P : mise au point par l’AFNOR et le CNPP (Centre national de prévention et de protection), cette norme certifie la résistance et l’efficacité d’un matériel d’alarme.

Les alarmes anti-intrusion peuvent être filaires ou sans fil, fonctionnant alors par ondes radio. Elles sont composées d'une centrale de commande, d'une sirène et de détecteurs de présence de deux sortes : des détecteurs de mouvement repérant les déplacements de personnes ; des détecteurs d'ouverture se déclenchant après l'ouverture d'une porte ou d'une fenêtre.

Les alarmes filaires sont réputées plus fiables, car difficiles à pirater et insensibles aux interférences. Elles sont notamment conseillées pour les maisons à étages.

Les alarmes sans fils rencontrent un succès grandissant dans une logique de maison connectée. Adaptées aux logements de moins de 100 m2, elles peuvent être reliées à un transmetteur GSM pour une alerte automatique par téléphone en cas de déclenchement. La domotique permet en outre le pilotage à distance volets et lumières afin de simuler une présence.

Découvrir la maison connectée

Combien ça coûte et comment l'installer ?

Le prix d'une l'alarme anti-intrusion est extrêmement variable. Il dépend de la superficie du logement, qui décide du nombre de détecteurs, et de la technologie choisie. Un modèle sans fil peut être acheté dans un magasin de bricolage et installé par soi-même. L'installation d'un modèle filaire doit de préférence être confiée à un installateur professionnel. L'ajout d'un transmetteur GSM, d'un système de télésurveillance ou de vidéosurveillance, augmente d'autant le coût.

En tenant compte de tous ces paramètres, il faut compter, pour le seul matériel et hors-frais d'installation, de 150 (entrée de gamme) à 1 500 € (haut de gamme)(4).

Les détecteurs d’ouverture doivent être prioritairement positionnés sur les zones les plus faciles d’accès pour le cambrioleur (portes et fenêtre situés au rez-de-chaussée, à l’arrière de la maison, par exemple), et pas systématiquement sur la porte principale. Les détecteurs de mouvement doivent être situés dans les zones de passage obligées, et loin des sources de chaleur. La centrale de commande doit être placée à une certaine hauteur pour faciliter la connexion avec les autres éléments du dispositif, et dans un endroit peu visible pour éviter que le cambrioleur ne puisse la détériorer rapidement.

Qu'apporte la télésurveillance ?

En ville, une alarme suffit en général à sécuriser un logement. Elle peut être complétée par un système de télésurveillance. En cas d'intrusion, votre prestataire, alerté automatiquement par téléphone, avertit la police ou envoie sur place un vigile. La télésurveillance est particulièrement utile dans le cas d'une habitation isolée ou de voisinage ne se déplaçant pas.

 
(1)  Source : Planetoscope.com
(2)  Source : Anti-cambriolage.fr
(3)  Source : INSEE
(4)  Source : Bienchoisir.fr , Quel est le prix d’une alarme anti-intrusion pour maison ?

Ces articles peuvent vous intéresser...

Toutes les actualités