Tous nos conseils sur les économies d'énergie

Remplacer vos radiateurs électriques par une pompe à chaleur

Publié le

Tags de l'article

Vous êtes en pleine rénovation d’un appartement ou d’une maison ? Le système de chauffage pour lequel vous allez opter peut vous permettre de réaliser des économies sur votre facture d’électricité. La pompe à chaleur représente l’une des meilleures alternatives qui s’offrent à vous.

Qu’est-ce qu’une pompe à chaleur ?

Si vous ne savez pas quel type de chauffage électrique choisir, sachez que la pompe à chaleur est l’une des solutions de chauffage le plus souvent recommandé par les experts en rénovation. Votre maison est équipée d’une vieille chaudière à gaz ou de convecteurs électriques totalement obsolètes ? La pompe à chaleur est probablement le système qui vous conviendra le mieux. Son principe de fonctionnement est simple : la pompe puise de l’énergie à l’extérieur de votre logement pour l’insuffler au sein de votre foyer. Cette installation peut vous permettre de chauffer votre habitation et/ou votre eau chaude puisque la température de l’énergie captée est augmentée par le système de pompe à chaleur qui, lui, fonctionne à l’électricité.

Ma conso : analysez vos consommations

Jusqu'à 8% d'économies d'énergie (*)

Quelles sont les différentes solutions existantes ?

Si toutes les pompes à chaleur possèdent un mode de fonctionnement similaire, elles se distinguent principalement les unes des autres par la manière dont elles restituent les calories prélevées. En France, trois types de pompes à chaleur se disputent le marché :

  • les pompes à chaleur air-air, qui puisent l’énergie dans l’air extérieur pour chauffer le logement et, parfois même, le rafraîchir en été ; elles sont indiquées dans les régions aux hivers plutôt doux
  • les pompes à chaleur air-eau, qui prélèvent également les calories dans l’air extérieur mais qui vont les insuffler via le système de chauffage central et d’eau chaude de l’habitation (radiateurs électriques, plancher chauffant, chaudière…) ;
  • les pompes à chaleur géothermiques, moins fréquentes que les deux autres modèles, qui restituent chez vous la chaleur contenue dans le sol via un système de chauffage classique.

Quels sont les avantages de la PAC par rapport au chauffage électrique ?

La pompe à chaleur fait partie des modes de chauffage alternatif car elle est alimentée par des énergies "gratuites". Il s’agit donc de l’un des systèmes les plus écologiques du marché puisqu’il puise une énergie naturellement existante, et ce, sans émettre de CO2 comme peuvent le faire des chaudières au fioul par exemple. Mais la pompe à chaleur permet surtout de réaliser des économies sur sa facture d’électricité. Car si toutes les pompes à chaleur chauffent électriquement l’énergie puisée à l’extérieur, elles restent toutefois beaucoup moins gourmandes qu’un chauffage électrique, et ce, quelle que soit la puissance de vos radiateurs électriques. Les spécialistes parlent de coefficient de performance. Cet indice vous permet de déterminer le rendement de la pompe à chaleur que vous convoitez, car il établit le rapport entre l’énergie produite par l’installation et la consommation énergétique dont elle a besoin. Plus ce coefficient est élevé, plus vous aurez la garantie de réaliser des économies d’énergie.

Quel est le coût d’installation d’une pompe à chaleur ?

L’installation d’une pompe à chaleur représente un investissement financier relativement important. Le montant total fluctuera en fonction de nombreux paramètres. Le type de pompe à chaleur est l’un des premiers critères à prendre en compte dans votre projet. En effet, le prix d’installation d’une pompe à chaleur air-eau varie de 5000 € à 9000 €* contre 6 000 € à 10 000 € pour un système air-air et 9 000 € à 15 000 € pour une pompe à chaleur géothermique**. Mais la pose d’une telle installation nécessite souvent la réalisation de travaux de forage et de terrassement. C’est la raison pour laquelle il est conseillé de faire établir plusieurs devis relatifs à l’installation de votre pompe à chaleur auprès de différents professionnels expérimentés. En moyenne, la fourchette de prix de la main-d’œuvre oscille entre 1 500 € et 5 000 €**.

Y a-t-il des aides financières possibles ?

Dans le cadre de la loi sur la transition énergétique et pour la croissance verte, le gouvernement a mis en place diverses mesures fiscales destinées à encourager les Français à engager des travaux de rénovation énergétique dans leurs logements. S’inscrivant pleinement dans cette démarche, la pose d’une pompe à chaleur air-eau est éligible au crédit d’impôt pour la transition énergétique (CITE). Cette déduction fiscale vous permet de bénéficier sans condition de ressources d’un crédit d’impôt de l’ordre de 30%. Si vous souhaitez installer une pompe à chaleur air-air (non éligible au CITE), sachez que certains fournisseurs d’énergie proposent des certificats d'économies d'énergie (CEE) pour vous aider à changer vos radiateurs électriques. Il faut aussi préciser que le CITE peut sous certaines conditions être cumulé à d’autres aides financières telles que la TVA à taux réduit (5,5%) et l’éco-prêt à taux zéro. Vous pouvez également vous rapprocher de la mairie ou du conseil départemental de votre lieu de résidence pour connaître l’existence potentielle d’aides locales.

* https://www.prix-pose.com/pompe-a-chaleur-air-eau/ ** https://www.prix-pose.com/pompe-a-chaleur/

Ces articles peuvent vous intéresser…