Vos équipements

Comment choisir une climatisation réversible adaptée à son logement ?

Mis à jour le

Climatisation réversible

Mobile, fixe, monobloc, monosplit ou multisplit, la climatisation réversible affiche toute une gamme d’appareils. ENGIE vous aide à vous retrouver parmi toutes ces offres.

Type de logement, volumes à traiter et besoins en chauffage ou pas… autant de paramètres à intégrer.

Pourquoi choisir un climatiseur réversible pour son logement ?

Le climatiseur est un appareil électrique permettant d’apporter de la fraîcheur à l’intérieur d’un logement. Quand son ancêtre, le ventilateur, brasse de l’air, le plus souvent chaud, le climatiseur réversible rafraîchit l’été et réchauffe l’hiver.

Deux missions paradoxales pour un seul appareil, comment est-ce possible ?

Climatiseur
Été comme hiver, protégez votre confort des aléas météo

Un climatiseur réversible est composé d’une unité intérieure et d’une unité extérieure, d’un compresseur et d’un fluide frigorigène. C’est assez simple :

  • l’hiver : le bloc extérieur diffuse les calories contenues dans l’air extérieur à l’intérieur de votre logement. Cet air, réchauffé par le système, est diffusé dans les pièces ;
  • l’été : le bloc intérieur aspire l’air intérieur devenu trop chaud.

La climatisation réversible est donc efficace pour apporter de la chaleur en hiver et pour rafraîchir en été. C’est à la fois un confort économique et écologique.

Bien choisir votre climatiseur réversible selon votre logement

Superficie de votre logement, usage à long terme, nombre d’occupants, isolation du bâtiment, orientation géographique… il existe toute une série de paramètres pour faire votre choix, car nombreux sont les climatiseurs réversibles.

Le climatiseur monobloc pour une utilisation ponctuelle

Comme son nom l’indique, le climatiseur monobloc est composé d’un seul élément, qui peut être fixe ou mobile. Sa taille est proche de celle d’un radiateur à gaz.

Son fonctionnement est simple : il aspire l’air chaud et l’envoie à l’extérieur via une gaine flexible. Cette dernière est généralement installée à une fenêtre entrouverte. Sa version fixe, ou climatiseur in & out, est plus passe-partout puisque l’air est évacué via une sortie installée dans le mur.

C’est l’équipement idéal pour les foyers qui utilisent la climatisation réversible à de rares occasions. Il vous en coûtera de 150 à 1 000 euros selon les modèles.

Le climatiseur split pour un usage régulier

Les anglophones l’auront compris, le climatiseur split est composé de deux parties au minimum, à savoir une unité extérieure (avec un condenseur et un compresseur reliés par deux tubes frigorifiques) et une unité intérieure située dans la pièce à rafraîchir. Split signifiant partagé.

Le split se décline en trois versions :

  • Le climatiseur fixe monosplit pour une pièce de moins de 35 m². Une version mobile existe également : l’unité intérieure est sur roulettes, l’unité extérieure dispose d’une poignée. Ces deux éléments coûtent entre 500 et 2 000 euros.
  • Le climatiseur bi-split ou multisplit pour plus de 35 m². Le choix se fait selon le nombre de pièces à rafraîchir, car l’unité extérieure est en lien avec 2 à 11 unités intérieures (nombre variant selon les pièces à climatiser). Selon le nombre de ces unités, il vous en coûtera de 1 500 à 10 000 euros.
  • Le climatiseur gainable dispose d’un condenseur-compresseur généralement positionné dans les combles. Quant aux unités intérieures, elles sont également peu visibles, dans un faux plafond par exemple. Il est idéal pour passer inaperçu et ne pas gêner en termes de nuisances visuelles. Son tarif varie de 1 000 à 5 000 euros.

Les critères techniques pour bien choisir votre climatiseur réversible

  • La puissance restituée nominale (en kW ou Btu/h) ou la capacité de l’appareil ;
  • La puissance absorbée (en kW ou en Btu/h) ou le niveau d’électricité dont a besoin le climatiseur ;
  • Les coefficients SCOP et SEER sont venus remplacer le coefficient de performance (COP) et d’efficacité frigorifique (EER) sur les étiquettes énergie ;
  • Le débit d’air (en mètres cubes/heure) pour le confort d’utilisation ;
  • La classe énergétique qui va de A++ (appareil très performant) à E (appareil médiocre) ;
  • Le taux de déshumidification (en litres/jour) pour réguler l’hygrométrie.

Où installer les différents modules de votre climatiseur réversible ?

Vous installez l’unité intérieure de votre climatisation réversible à une place dégagée, car cet élément a besoin d’espace pour diffuser l’air. Dans le cas d’un climatiseur split fixe, la hauteur à respecter est de deux mètres.

Attention à ne pas la fixer en face d’un lit, du canapé ou d’une table, car l’air soufflé ira directement sur vous.

Vous pouvez tout à fait installer l'unité extérieure directement au sol, à condition que la surface soit bien stable et solide.

Ces deux modules fonctionneront mieux s’ils sont éloignés d’une exposition plein sud et des fenêtres. Enfin, il faut penser à la longueur des tuyaux de raccordement avant de fixer l’emplacement du climatiseur réversible.

Comment entretenir votre climatisation réversible

L’entretien de tous les appareils électriques doit être régulier pour éviter la surchauffe, les défauts de fonctionnement ou encore les pannes intempestives.

Respirez un air de qualité

Le climatiseur réversible n’échappe pas à la règle. Allergies, légionellose ou encore problèmes respiratoires, voici quelques risques encourus en cas de défaut d’entretien. D’où l’importance de nettoyer régulièrement les filtres, comme ceux contre les particules larges et fines ou à charbon actif.

Pour assurer un bon fonctionnement, pensez à les changer régulièrement, histoire d’empêcher les moisissures et les bactéries de se propager. Des indications sur la fréquence de remplacement sont rédigées dans la notice du fabricant.

Réglez la clim

Attention au choc thermique s’il fait très chaud dehors et que votre climatisation est réglée à une température beaucoup trop basse. Il est recommandé de ne pas dépasser un écart de 8 degrés entre les températures intérieure et extérieure.