Installez un climatiseur pour vous mettre à l’abri des aléas météos

S’équiper d’une chaudière biomasse : comment réduire dépenses et impact sur l’environnement

de lecture
Publié le , mis à jour le

Le fonctionnement d’une chaudière biomasse est similaire à celui d’une chaudière classique, à la différence qu’elle utilise un combustible d’origine organique : le bois et ses dérivés (granulés ou pellets, plaquettes forestières). Ce type de chaudière présente de nombreux avantages économiques et écologiques : réduction des émissions de CO₂ et de votre facture énergétique. Pourquoi choisir une chaudière biomasse pour le chauffage de votre logement ? Comment ça fonctionne ? Comment bénéficier des aides financières afin de diminuer le prix de l’équipement et de son installation ? Découvrez tout ce qu’il faut savoir sur la chaudière biomasse dans ce guide.

Qu’est-ce qu’une chaudière biomasse ?

Il existe plusieurs types de chaudières qui utilisent différents combustibles pour produire de la chaleur : fioul, gaz, électricité... De son côté, la chaudière biomasse fonctionne grâce à la combustion de matières organiques, généralement du bois disponible sous différentes formes (granulés appelés aussi pellets, bûches, plaquettes forestières).

La biomasse, c’est quoi ?

La biomasse désigne l’ensemble des matières organiques (vivantes) d’origine végétale, animale, bactérienne ou encore fongique, que l’on va utiliser pour créer de l’énergie grâce à leur pouvoir calorifique. La biomasse regroupe ainsi des matériaux renouvelables comme le bois et ses résidus (sciure, copeaux, écorce), mais également d’autres éléments comme la paille ou la coque de certains fruits...

Quels sont les avantages d’une chaudière biomasse ?

Le chauffage au bois grâce à une chaudière biomasse, à pellets ou granulés, présente de nombreux bénéfices pour vous et l’environnement :

  • Réduction des émissions de CO₂ grâce à l’utilisation du bois, une énergie renouvelable, naturelle et durable,
  • Coût faible du bois et cours du marché stable,
  • Compatibilité avec un système de chauffage central vous permettant de profiter de tout le confort thermique et des atouts d’un système centralisé,
  • Excellentes performances et rendement énergétique,
  • Revalorisation de votre logement,
  • Économies d’énergie et réduction de votre facture.

Comment fonctionne une chaudière biomasse ?

Une chaudière biomasse utilise le pouvoir calorifique des matières organiques afin de les transformer en chaleur. La combustion entraîne en effet la production de calories et cette énergie est ensuite utilisée pour alimenter votre système de chauffage et/ou ballon d’eau chaude. Une chaudière à granulés peut également fournir l’eau chaude sanitaire selon le système.

En fonction de l’appareil et du combustible utilisé, on distingue deux fonctionnements principaux :

Le fonctionnement manuel

Comme son nom l’indique, il faut manuellement alimenter votre chaudière biomasse en combustible. Ce type d’équipement ne possède pas de silo et prend moins de place qu’une chaudière à bois automatique. C’est vous qui devez donc régulièrement charger la chaudière. Les rechargements dépendent de l’autonomie de votre chaudière biomasse. En général, les chaudières biomasse à alimentation manuelle utilisent du bois sous forme de bûche.

Le fonctionnement automatique

Le chargement du combustible est effectué automatiquement, en continu, par le biais d’un silo qui assure son stockage et son alimentation. Les équipements avec chargement automatique concernent les systèmes utilisant des granulés ou pellets, ou à plaquettes forestières.

Installez un climatiseur pour vous mettre à l’abri des aléas météos
Été comme hiver, gardez un niveau de confort optimal

Quels combustibles pour une chaudière biomasse ?

On distingue trois grands types de combustibles :

  • La bûche, du bois au format brut. Il convient de la stocker dans un endroit avec une bonne isolation afin d’éviter l’humidité. De plus, tous les bois ne se valent pas (densité et taux d’humidité).
  • Les granulés ou pellets, des petits cylindres obtenus grâce à la compression de sciure ou de copeaux de bois (pas de traitement, ni de colle). Ils présentent l’avantage d’offrir un encombrement réduit.
  • Les plaquettes forestières qui permettent la valorisation des éléments résiduels (copeaux, branches) qui sont broyés, pressés et conditionnés en MAP (Mètre cube Apparent de Plaquettes).

Ces trois combustibles ne possèdent pas les mêmes rendements :

  • La bûche offre un rendement de 50 à 90%,
  • Les granulés/pellets de 75 à 100%,
  • Les plaquettes forestières de 75 à 95 %.
ENGIE commercialise du bois de chauffage compressé

Grâce à un partenariat avec BRAZECO, ENGIE vous offre désormais une nouvelle solution de chauffage plus responsable et respectueuse de l’environnement : le bois de chauffage compressé. Créée en 2007, BRAZECO est une société française installée à Soulac-sur-Mer. Elle produit des bûches de bois compressé avec des sciures recyclées. Utilisez ces bûches avec l’intégralité des appareils de chauffage au bois, à l’exception des chaudières et poêles à pellets/granulés.

Installation, équipement, entretien : combien coûte une chaudière biomasse ?

Le coût d’une chaudière biomasse est élevé, mais il peut être réduit grâce à des aides financières de l’État. Cet investissement sera aussi amorti dans le temps car il permet de réaliser des économies d’énergie grâce à ses performances.

Comptez au minimum 3 000 € pour l’achat de l’appareil et jusqu’à 20 000 € voire plus selon le modèle. Ajoutez-y le prix de la pose compris entre 500 € (modèle à chargement manuel) à 3 500 € (recharge automatique).

Le prix d’une chaudière biomasse et de sa pose varie en fonction de la technicité de l’appareil, de son taux de rendement, du type de chargement (manuel ou automatique), mais également du combustible utilisé. Pour bénéficier d’une prime ou d’aides financières, choisissez toujours un appareil labellisé Flamme Verte et conforme à la norme NF EN 303.5 (classe 5).

Avant d’effectuer vos travaux et lors de l’estimation du coût d’une chaudière à bois, prévoyez donc également ses frais d’installation, mais aussi les frais de son entretien annuel obligatoire par un professionnel, soit environ de 100 à 200 euros. Une chaudière mal entretenue entraîne non seulement une baisse des performances, mais également une augmentation des émissions de CO₂.

Label Flamme Verte et norme NF : la référence pour choisir ses équipements

Le label Flamme Verte vient attester des performances et qualités (économiques, écologiques, sécurité) des appareils et équipements de chauffage au bois. La Flamme Verte est attribuée selon un classement de performance énergétique et environnementale, de 1 à 5 étoiles. Depuis 2012, un appareil doit posséder minimum 4 étoiles pour obtenir le label Flamme Verte, ce qui représente un rendement supérieur à 80% malgré des contraintes importantes relatives aux émissions de gaz à effet de serre et poussières volatiles.

Quelles aides financières pour l’installation d’une chaudière biomasse ?

Afin de réduire le montant de la facture, l’État propose des aides financières et des primes établies selon les ressources des ménages. Ces primes sont encadrées par le dispositif des Certificats d'Economie d'Energie et la charte Coup de Pouce chauffage1. Elles sont cumulables avec d’autres aides (TVA réduite, MaPrimeRénov’, éco-PTZ).

La Prime à la conversion des chaudières est ouverte à tous les ménages qui souhaitent remplacer une chaudière au fioul ou gaz par un système qui utilise des énergies renouvelables.

MaPrimeRenov’ qui a remplacé en 2021 le crédit d’impôt pour la transition énergétique est une prime à utiliser dans le cadre de la rénovation de l’isolation, mais également pour le renouvellement d’équipements thermiques comme les chaudières.

En sa qualité de système de chauffage utilisant une énergie renouvelable (catégorie 5), la chaudière biomasse vous permet également d’obtenir l’Éco-prêt à taux zéro ou « Éco-PTZ » ou du TVA à taux réduit à 5,5%.

D’autres subventions et primes peuvent être accordées à l’échelle régionale et locale.

Faites des économies en remplaçant votre chaudière à fioul

Selon l’ADEME (Agence de l'environnement et de la maîtrise de l'énergie), le remplacement de votre chaudière pour un modèle utilisant des énergies renouvelables vous permet de réaliser une économie de 900 à 1200 euros par an sur votre facture de chauffage.2

Et sous quelles conditions obtenir des aides financières ?

Vous projetez de remplacer votre chaudière au fioul par une chaudière biomasse avant le 31 décembre 2021 ? Vous pouvez bénéficier des aides Coup de pouce comme tous les foyers en France ! Sachez également que le montant de celles-ci est plus important pour les ménages aux revenus modestes et très modestes.

Pour être éligible à ces primes Coup de pouce, les chaudières à bois ou biomasse doivent :

  • Être conformes à la norme NF EN 303.5 (classe 5)
  • Avoir une puissance thermique < à 300 kW
  • Posséder une régulation performante (classe IV au minimum selon la classification européenne)

Enfin, vous devez impérativement faire appel à un professionnel RGE (Reconnu Garant de l’environnement) et être fiscalement domicilié en France. Demandez plusieurs devis auprès de différents professionnels RGE et profitez-en pour effectuer un bilan énergétique de votre logement.

Vérifiez en fonction des aides les conditions avant de vous lancer dans vos travaux et le remplacement de votre ancienne chaudière.

Estimez le montant de vos aides

Afin de connaître les différentes subventions possibles, utilisez le simulateur d’aides ENGIE. Afin d'être éligible à la prime Coup de Pouce ou à la prime Economie d'energie d'ENGIE, vous devez impérativement vous inscrire sur le site : https://www.monespaceprime.engie.fr avant la signature de votre devis. Consultez également faire.gouv.fr, un service gratuit du gouvernement.

Tout ce qu’il faut retenir sur la chaudière biomasse

  1. Solution de chauffage économique
  2. Plus écologique et respectueuse de l’environnement
  3. Deux types de chargements : manuel ou automatique
  4. Coût élevé de l’installation et de l’appareil
  5. Travaux éligibles aux primes et subventions sous conditions
  6. Présente des contraintes liées au stockage des combustibles
  7. Nécessite une pièce isolée en raison de son encombrement ou du bruit
  8. Entretien annuel obligatoire par un professionnel

Peut-on utiliser n’importe quel type de bois dans sa chaudière biomasse ?

Non, utilisez un bois adapté avec une bonne densité et un taux faible d’humidité. Ne brûlez pas vos anciens meubles ou d’autres objets au risque d’émettre des fumées toxiques. Utilisez toujours du bois sec et non du bois humide qui peut abîmer votre chaudière, en plus de fournir des performances faibles.

Comment stocker le bois de chauffage de votre chaudière biomasse ?

Pour éviter les problèmes d’humidité et conserver la qualité de votre bois, stockez-le toujours dans un espace sec, ventilé et sain. Il est recommandé que votre bois ne touche pas le sol et soit par exemple entreposé sur des étagères.

Qu’est-ce qu’une chaudière à pellets ?

Il s’agit d’une chaudière qui fonctionne non pas avec du fioul ou du gaz, mais grâce à des granulés de bois compressé, également appelés pellets. Leur combustion permet d’alimenter en énergie le système de chauffage et/ou un ballon à eau selon les modèles.

Cet article vous a-t-il été utile ?

Partager cet article

Nous avons sélectionné ces articles pour vous