L'adoucisseur d'eau : un équipement avantageux pour une eau plus douce chez soi

de lecture
Publié le , mis à jour le

Équiper votre maison ou votre appartement d’un adoucisseur d’eau, c’est la meilleure solution pour réduire le calcaire qui entartre vos canalisations et votre robinetterie. Mais, en vous intéressant à ce type d’équipement, vous vous rendrez vite compte qu’il existe différents modèles, fonctionnant sur des principes divers. Alors, comment faire le bon choix ?

À quoi sert un adoucisseur d'eau ?

Avant de déterminer votre type d’adoucisseur, il est important de bien comprendre son utilité.

Pour réduire le taux de calcaire naturellement contenu dans votre eau, l’adoucisseur va en effet la filtrer pour la débarrasser du calcium et du magnésium qu’elle contient en excès et qui, combinés, forment le fameux « tartre ». Ce type d’appareil trouve une véritable rentabilité au sein des habitations dont l’eau courante présente une concentration de calcaire trop importante, ce qui la rend « dure ».

Si vos robinets et autres mitigeurs sont régulièrement entartrés, ou que vous devez souvent remplacer vos appareils électroménagers comme le lave-vaisselle ou la machine à laver, c’est que votre eau est probablement trop « chargée » en ions de calcium et magnésium.

Adoucisseur d'eau
Contre le calcaire, découvrez les atouts de l’adoucisseur d’eau

Comment fonctionne un adoucisseur d'eau ?

Pour éliminer les différents éléments responsables de la dureté de l’eau, les adoucisseurs vont fonctionner différemment selon le type de technologie qu’ils intègrent. Mais, quel que soit le mécanisme physico-chimique employé, votre eau sera filtrée et adoucie.

Le titre hydrotimétrique de l'eau

Réduire la dureté de l’eau, voilà le principal but poursuivi par un adoucisseur d’eau. Car, si l’eau distribuée dans les habitations françaises répond à des normes de potabilité très strictes et particulièrement surveillées, la question de la dureté, elle, ne fait pas l’objet d’une réglementation spécifique. Il arrive donc que la dureté – ou le titre hydrotimétrique de l'eau (TH) – soit trop élevée pour ménager vos canalisations. Ce paramètre est mesuré en degré français (°f), et bénéficie de la classification suivante :

  • TH inférieur à 8 °f : l’eau est très douce ;
  • TH compris entre 8 °f et 15 °f : l’eau est douce ;
  • TH compris entre 15 °f et 25 °f : l’eau est moyennement dure ;
  • TH compris entre 25 °f et 42 °f : l’eau est dure ;
  • TH supérieur à 42 °f : l’eau est très dure.
i Bon à savoir

Vous souhaitez connaître le TH de votre eau ? Consultez tout simplement votre dernière facture d’eau. La plupart des gestionnaires mentionnent cette information. Si ce n’est pas le cas, rapprochez-vous de votre mairie qui devrait être en mesure de vous communiquer cette information.

Avec ou sans sel

Il existe deux grandes familles d’adoucisseurs dont le mode de fonctionnement diffère largement :

  • l’adoucisseur d’eau avec sel : le remplacement des ions calcium et magnésium se fait au travers d’une résine chargée en sel (ions sodium). En transitant via cette dernière, l’eau va se débarrasser de son taux de calcaire excessif. Une fois saturée en ions, la résine doit alors être régénérée, c’est-à-dire nettoyée à l’aide d’une saumure.
  • l’adoucisseur d’eau sans sel : d’apparition plus récente que le modèle avec sel, ce type d’équipement utilise le processus électromagnétique, non pas pour supprimer les ions, mais pour changer leur polarité. Le calcium et le magnésium ne sont pas éliminés, mais « repolarisés » pour limiter le risque de dépôts.

Avantages d'un adoucisseur d'eau

Au-delà de préserver vos canalisations d’un entartrage massif, l’adoucisseur d’eau présente de nombreux autres avantages :

  • il contribue à un meilleur fonctionnement et accroît la durée de vie des appareils ménagers : fer à repasser, machine à laver, lave-vaisselle, chauffe-eau… ;
  • il permet de réaliser des économies d’achat de produits destinés au détartrage ;
  • il contribue à améliorer la douceur et la souplesse du linge ;
  • il rend la peau plus douce après la douche ;
  • il accélère l’arrivée de l’eau chaude au sein de canalisations non entartrées ;
  • il favorise la brillance de la vaisselle…

Inconvénients d'un adoucisseur d'eau

L’installation d’un atténuateur d’eau ne va pas sans créer quelques désagréments qu’il est important de connaître avant de se lancer :

  • il nécessite un investissement financier assez élevé ;
  • un adoucisseur avec sel peut accroître la consommation d’eau pendant la phase de régénération de la résine ;
  • il nécessite un entretien régulier ;
  • l’eau adoucie ne peut pas servir à l’arrosage extérieur ;
  • il n’est pas compatible avec les habitations dotées d’une fosse septique ;
  • il déséquilibre les composés naturels de l’eau…

Les différents types d'adoucisseurs d'eau

Vous n’arrivez pas à faire votre choix parmi les différents modèles disponibles sur le marché des adoucisseurs d’eau. Voici un bref récapitulatif des principaux adoucisseurs disponibles actuellement…

L’adoucisseur d’eau à résine

Il s’agit du type d’adoucisseur le plus vendu sur le marché. Il fonctionne sur le principe de la captation et de l’échange des ions calcium et magnésium au travers d’une résine chargée en ions sodium. Dans cette catégorie se déclinent 5 technologies différentes :

  • l’adoucisseur à capteur de dureté : ce modèle nouvelle génération permet d’ajuster le mécanisme de l’adoucissement en fonction du niveau de dureté.
  • l’adoucisseur d’eau automatique : comme son nom le laisse entendre, ce modèle ne nécessite pas d’intervention extérieure. Il est autonome.
  • l’adoucisseur d’eau semi-automatique : la majorité des fonctionnalités de l’appareil sont automatiques, à l’exception de la phase de régénération.
  • l’adoucisseur d’eau manuel : cet équipement requiert un réglage de la dureté de l’eau, ainsi que de la phase de régénération de la résine.
  • l’adoucisseur d’eau périphérique : il convient principalement aux grandes habitations dont les besoins en eau adoucie sont très élevés.

L’adoucisseur d'eau au CO2

Moins répandu que l’adoucisseur à résine, ce type d’équipement nécessite l’injection d’une quantité de CO2 dans un volume proportionnel d’eau. Inoffensif pour la santé, le gaz va dissoudre les ions calcium et magnésium, évitant ainsi qu’ils ne s’agrègent aux canalisations. Cette technique innovante permet ainsi de préserver les éléments naturels de l’eau, tout en réduisant massivement le calcaire. Cette technologie est néanmoins plus coûteuse que les atténuateurs à résine.

L’osmoseur d’eau

Il s’agit d’une alternative à l’adoucisseur d’eau. L’osmoseur débarrasse les différents éléments (calcaire, pesticides, nitrates…) qui composent l’eau, en la faisant passer par un système de filtration, plus ou moins sophistiqué selon les modèles. Il purifie l’eau. L’osmoseur peut convenir à une eau moyennement dure. Mais en cas d’eau dure, voire très dure, il est généralement associé à un adoucisseur d’eau.

Comment choisir son adoucisseur d'eau ?

Ça y est, vous avez décidé de vous équiper ? Voici les critères à prendre en compte pour que votre adoucisseur réponde réellement à vos besoins:

  • la dureté de l'eau : c’est très certainement le premier critère à prendre en compte lors de l’achat de votre modèle d’atténuateur d’eau. L’installation d’un adoucisseur n’aura un réel intérêt et ne sera amortie que si votre eau présente un TH supérieur à 25 °f. En deçà, l’investissement ne sera pas rentable.
  • vos habitudes de consommation : ce paramètre est important, car il va vous permettre de déterminer la capacité de votre appareil, c’est-à-dire le volume d’eau qu’il sera en mesure d’adoucir entre deux régénérations. Celui-ci devra être suffisant pour satisfaire les besoins de votre foyer. En moyenne, il faut prévoir un adoucisseur de 20 l pour une famille de 4 personnes et pour une dureté moyenne à dure.

Cet article vous a-t-il été utile ?

Partager cet article