Le meilleur des conforts intérieurs avec le radiateur chaleur douce

de lecture
Publié le , mis à jour le

Catégorie de radiateur électrique, le radiateur chaleur douce est un concentré de technologie pour diffuser une chaleur homogène, constante, qui n’assèche pas l’air et permet des économies d’énergie. En un mot, une chaleur agréable, qui fait sensiblement augmenter le confort thermique ressenti dans un logement. Découvrez les détails des avantages, prix et fonctionnement du radiateur à chaleur douce afin d’en faire bientôt bénéficier votre intérieur.

Pourquoi avoir un radiateur chaleur douce ?

Pour une chaleur plus confortable

Le principal avantage du radiateur chaleur douce est qu’il évite les variations importantes de température. Ce simple changement entraîne de nombreux avantages, à commencer par le confort ressenti. En effet, la chaleur maintenue constante ne laisse pas une désagréable sensation de fraîcheur ou d’humidité qui donne envie de hausser la température.

En outre, le radiateur à chaleur douce ne chauffe pas l’air directement, mais les objets et les occupants d’une pièce. Par conséquent, le chauffage ne donne pas l’impression d’assécher l’air, ce qui joue un rôle important dans la sensation de confort thermique procuré par ce type de radiateur. Il s’oppose en cela au convecteur, qui chauffe l’air en l’asséchant au passage, et mise sur la circulation naturelle entre air froid et air chaud pour chauffer l’ensemble d’une pièce.

Pour faire des économies d’énergie

Grâce à son fonctionnement par inertie, le radiateur chaleur douce diffuse progressivement la chaleur qu’il a emmagasinée dans son corps de chauffe. Si cela permet de conserver plus facilement une chaleur constante pour votre confort, c’est également ce qui permet au radiateur chaleur douce d’être peu énergivore. En effet, il peut par exemple chauffer pendant les heures creuses de la nuit et restituer sa chaleur en journée pendant les heures pleines, ou continuer de chauffer la pièce même une fois éteint. En outre, la température diminue peu avant que le radiateur ne se remette en route. L’effort à fournir par l’appareil et donc sa consommation d’électricité s’en trouvent réduits. Cependant, ce mode de fonctionnement montre surtout des résultats significatifs dans les maisons récentes ou bien isolées.

Le recours à un thermostat et la mise en place de plages horaires de chauffe adaptées à votre rythme de vie permettent de maximiser les économies d’énergie : l’appareil ne chauffe pas pour rien lorsque vous êtes absent ou avec excès la nuit, et vous retrouvez une température agréable en rentrant chez vous ou en vous réveillant. Selon les modèles et le choix pour votre installation de chauffage, ces réglages peuvent se faire via un thermostat central ou individuellement sur chaque radiateur. Les appareils connectés peuvent même être commandés à distance par smartphone ou tablette afin de gérer la température de chaque pièce au plus près des besoins.

Pour avoir un équipement design à son goût

Le radiateur chaleur douce se prête à de nombreux formats et formes : horizontal ou vertical, à ailettes ou tubulaire, droit ou ondulé, bombé ou extra-plat, blanc ou coloré, le radiateur à chaleur douce est le compagnon design tout indiqué des intérieurs modernes. Si le prix s’en ressent lorsqu’on souhaite une forme originale, cette possibilité offerte permet de personnaliser un intérieur où on se sent mieux que jamais.

Pour sa facilité d’installation et d’entretien

Pour profiter de la chaleur enveloppante et des économies d’énergie d’un radiateur à chaleur douce, il n’est pas nécessaire de prévoir de travaux particuliers. L’installation de ce type de radiateur se passe comme pour un modèle à convection ou un panneau rayonnant : l’appareil est fixé au mur puis raccordé au réseau électrique. Une seule précaution à prendre : s’assurer que le mur où il sera fixé est capable de supporter son poids.

Au besoin, renforcer le mur ou choisir un mur porteur. En effet, les radiateurs chaleur douce ont souvent un poids conséquent. Il faut dire que leur masse est en lien direct avec leurs capacités de restitution de la chaleur. Autrement dit, plus le radiateur est lourd, plus il peut emmagasiner de chaleur et la diffuser longtemps à moindre coût.

Le fonctionnement d’un radiateur chaleur douce

Le fonctionnement d’un radiateur à chaleur douce repose sur le principe de l’inertie. À l’intérieur de l’appareil, on trouve en effet un corps de chauffe qui emmagasine la chaleur produite par une résistance électrique. Les propriétés du matériau de ce corps de chauffe, soigneusement sélectionné, lui permettent ensuite de redistribuer lentement cette chaleur.

On distingue deux types de radiateurs à chaleur douce en fonction du type d’inertie qu’ils utilisent :

  • L’inertie fluide : c’est un fluide et non un corps de chauffe en dur qui emmagasine et restitue la chaleur. Cela peut être de l’eau glycolée ou de l’huile.
  • L’inertie sèche : le corps de chauffe est en pierre ou en métal.

Dans le cas d’un radiateur chaleur douce à inertie sèche, les matériaux pouvant composer le corps de chauffe sont nombreux :

  • aluminium ;
  • fonte ;
  • acier ;
  • pierres naturelles : lave, marbre, stéatite, granite ;
  • verre.

Chaque matériau offre des capacités de montée en température plus ou moins rapide et une diffusion plus ou moins lente. Si on tient à ce que la température augmente rapidement, on se tournera surtout vers l’aluminium et l’acier. Pour un maximum d’inertie, on privilégiera la lave, la fonte ou la stéatite. Cependant, ces radiateurs chaleur douce mettent du temps à chauffer. Pour contourner le problème, il est possible de choisir un radiateur à double cœur. Dans ce cas, un panneau radiant équipe la façade du radiateur, ce qui permet de faire monter plus rapidement la température avant que le corps de chauffe principal ne prenne le relais.

Entre également en compte, dans l’efficacité du fonctionnement d’un radiateur à chaleur douce, la masse du corps de chauffe. De manière logique, plus elle est importante, plus l’appareil peut stocker de chaleur et la restituer longtemps.

 

Ma conso : analysez vos consommations
Jusqu'à 8% d'économies d'énergie (*)

Quel est le prix d’un radiateur chaleur douce ?

Les critères influençant le prix d’achat d’un radiateur à chaleur douce

Le prix des radiateurs à chaleur douce dépend de plusieurs critères :

  • la puissance de l’appareil ;
  • la dimension ;
  • la masse ;
  • le type d’inertie ;
  • le matériau choisi ;
  • les options : détection de fenêtre ouverte, détection de présence, plages horaires programmables, radiateur connecté... ;
  • le design.

Cependant, il est possible de déceler des prix moyens pour chaque type de radiateur chaleur douce.

Le prix moyen d’un radiateur chaleur douce

Pour un radiateur chaleur douce de 1 500 W capable de chauffer 15 à 19 m², le budget à prévoir s’élève aux environs de :

  • 200 € pour un appareil à inertie fluide(1)
  • 350 € pour un appareil à inertie sèche(1)

Dans le domaine de l’inertie sèche, les matériaux naturels tels que la pierre de lave ou la stéatite entraînent des prix d’achat plus importants que le métal (aluminium). Lorsqu’il est doté d’un double corps de chauffe, un radiateur chaleur douce peut aisément coûter autour de 700 €(1), toujours pour 1 500 W.

Le prix de l’installation

L’installation d’un radiateur chaleur douce n’implique pas de travaux ou difficultés particulières. Son coût se situe autour d’une centaine d’euros par appareil. Le devis peut cependant être alourdi s’il faut en outre :

  • déposer un ancien radiateur ;
  • renforcer le mur ;
  • créer une attente.

Dans ce cas, prévoir une cinquantaine d’euros supplémentaires par opération(1), voire davantage pour le renforcement du mur.

Le coût des options

Au prix standard d’un radiateur chaleur douce doit être ajouté celui de plusieurs options disponibles, qui augmentent le coût final de l’appareil :

  • Radiateur connecté : 100 €(1)
  • Programmation : 70 €(1)
  • Couleur : 50 €(1)
  • Détection fenêtre ouvertes : 50 €(1)

Dans tous les cas, le radiateur chaleur douce reste l’un des appareils de chauffage électrique les plus chers à l’achat. Son intérêt financier se ressent à long terme grâce aux économies d’énergie.

Radiateur chaleur douce : en bref

Le radiateur chaleur douce offre un confort thermique inégalé grâce à son fonctionnement par inertie : la chaleur est emmagasinée puis progressivement restituée, ce qui permet de profiter d’une chaleur homogène, constante et non asséchante.

Malgré son coût important à l’achat par rapport aux autres types de radiateurs électriques (convecteur, panneau rayonnant), le radiateur chaleur douce est une solution de chauffage économique. Peu énergivore et pouvant chauffer en heures creuses pour restituer sa chaleur en journée, il diminue en effet votre consommation d’électricité.

La capacité d’inertie d’un radiateur à chaleur douce dépend du matériau qui compose son cœur de chauffe, et de sa masse. La pierre naturelle (stéatite, lave, marbre) fait partie des matériaux les plus performants, à l’opposé de l’aluminium. L’appareil peut aussi être à inertie fluide ou à double corps de chauffe pour combiner montée rapide en température et bonne inertie. Ce sont donc des critères importants dans le choix d’un radiateur chaleur douce.

Son prix se situe généralement entre 200 et 700 €(1) pour une même puissance en fonction de sa composition, de ses options et de son design qui peut être très varié et moderne. Il ne nécessite pas d’entretien poussé.

Cet article vous a-t-il été utile ?

Partager cet article

Nous avons sélectionné ces articles pour vous