Détartrer un chauffe-eau : toutes les étapes !

de lecture
Publié le , mis à jour le

Indispensable pour assurer le bon fonctionnement de votre appareil, détartrer son chauffe-eau doit être réalisé de façon régulière. Pour cela, plusieurs étapes simples sont à respecter. Suivez le guide !

Les différentes étapes pour détartrer votre chauffe-eau

Accessible à une majorité de bricoleurs amateurs, le détartrage d’un chauffe-eau se déroule le plus souvent en 6 étapes simples.

Étape n°1 : couper l’alimentation électrique et l’eau

Pour garantir une intervention en toute sécurité et éviter un dégât des eaux, il est vivement recommandé de couper l’alimentation électrique du chauffe-eau, ainsi que l’arrivée d’eau générale, avant de procéder au détartrage de votre chauffe-eau.

Étape n°2 : vider le chauffe-eau

Pour pouvoir accéder aux différents composants du chauffe-eau à détartrer et nettoyer, il est ensuite nécessaire de procéder à une vidange de la cuve. Cette opération s’effectue en trois temps :

  • fermer la vanne d’arrivée d’eau froide ;
  • actionner le clapet de vidange du groupe de sécurité ;
  • laisser l’eau s’écouler dans un récipient placé sous le chauffe-eau.

Selon la contenance de votre chauffe-eau, l’opération peut prendre une à deux heures. Pour accélérer le processus, vous avez la possibilité d’ouvrir un ou plusieurs robinets d’eau chaude de votre habitation.

i Astuce écologique

Les résidus de calcaire ou autres sédiments récupérés lors du détartrage de votre chauffe-eau sont à évacuer en même temps que vos déchets ménagers.

Étape n°3 : débrancher le thermostat

La vidange de la cuve du chauffe-eau terminée (il ne s’écoule plus d’eau), retirez le capot de protection de votre appareil à l’aide d’un tournevis, puis débranchez le thermostat en veillant à bien dévisser les fils électriques. Retirez ensuite la platine de résistance.

Étape n°4 : nettoyer le chauffe-eau et ses composants

À l’aide d’un chiffon ou d’une brosse métallique douce, il convient ensuite de procéder au nettoyage du chauffe-eau. Équipé de gants en caoutchouc, supprimez tous les résidus de calcaire. Si nécessaire, profitez de cette étape pour remplacer le joint d’étanchéité de la trappe de visite, après avoir pris soin de nettoyer son emplacement.

Étape n°5 : procéder au remontage

L’opération de nettoyage terminée, procédez au remontage des différents éléments en procédant de façon chronologiquement inversée par rapport au démontage.

Étape n°6 : remplir la cuve et remettre le chauffe-eau en route

Une fois les éléments du chauffe-eau remontés, fermez le robinet de purge du groupe de sécurité, et ouvrez l’arrivée d’eau afin de remplir la cuve de votre appareil. Vous identifierez le moment où la cuve de votre chauffe-eau est pleine lorsque de l’eau s’écoulera de vos robinets laissés ouverts durant l’opération. Replacez alors la sonde du thermostat, le boîtier de protection, ainsi que toutes les connexions. Fixez enfin le capot avant de remettre le courant.

i Vérifier l’étanchéité

Lors de la remise en marche de votre chauffe-eau, pensez régulièrement à vérifier la bonne étanchéité de l’installation. Si besoin, n’hésitez pas à redonner un tour de vis pour empêcher les fuites d’eau.

Pourquoi réaliser le détartrage de votre chauffe-eau ?

Détartrer un chauffe-eau est une opération nécessaire au bon fonctionnement de l’appareil. Particulièrement sensible au tartre, le chauffe-eau ou cumulus fonctionne en effet sur la base d’une résistance qui chauffe l’eau contenue dans le chauffe-eau, et la maintient à température souhaitée. Lorsque cette résistance est entartrée, ses performances se retrouvent altérées. Ainsi, un chauffe-eau qui n’est pas détartré régulièrement :

  • consomme plus pour le même résultat, et augmente donc la facture énergétique ;
  • voit sa durée de vie réduite avec une détérioration plus rapide de ses composants comme la résistance.
i Pour aller plus loin

Vous avez le sentiment qu’il est peut-être temps de remplacer votre chauffe-eau pour profiter d’un équipement plus performant, moins énergivore et/ou mieux adapté à vos nouveaux besoins ? ENGIE vous propose tous ses conseils pour vous aider à bien choisir votre chauffe-eau électrique.

Quand devez-vous réaliser le détartrage de votre chauffe-eau ?

La fréquence de détartrage d’un chauffe-eau varie selon votre géolocalisation et la dureté de l’eau (eau douce ou eau chargée en calcaire). Dans les régions où l’eau est qualifiée de "dure" ou "très dure", il est recommandé de détartrer votre chauffe-eau au moins une fois tous les 2 ans. Dans les régions qui profitent d’une eau plus douce, l’opération peut être espacée tous les 3, 4 ou 5 ans.

i Connaître les caractéristiques de l’eau dans votre commune

Le site internet du ministère chargé de la santé publie régulièrement les résultats sur la qualité de l’eau dans les communes françaises. La mairie de votre commune peut également vous apporter les informations utiles sur la qualité de l’eau qui alimente votre chauffe-eau.

Détartrage de votre chauffe-eau : zoom sur le matériel nécessaire

Inutile d’investir dans du matériel professionnel ou onéreux pour détartrer un chauffe-eau. À condition d’être un tant soit peu bricoleur, vous disposerez généralement de l’ensemble du matériel requis pour le détartrage d’un chauffe-eau, à savoir :

  • un tournevis ;
  • une clé à pipe ou clé à œil ;
  • un récipient type bassine ou seau ;
  • une brosse métallique douce ;
  • une éponge ;
  • un chiffon.

Munissez-vous également :

  • d’un joint d’étanchéité pour la trappe de visite ;
  • d’un dégrippant.

Confier le détartrage d’un chauffe-eau à un pro : quel coût ?

Le détartrage d’un chauffe-eau fait partie des missions courantes confiées aux professionnels. Pour plus de sécurité et/ou plus de sérénité, vous êtes libre de faire appel à un chauffagiste professionnel afin de détartrer votre chauffe-eau dans les règles de l’art. Le coût de cette intervention atteinte au maximum une centaine d'euros.

Cet article vous a-t-il été utile ?

Partager cet article

Nous avons sélectionné ces articles pour vous