Changez de chaudière et faites des économies d'énergie

Poêle à bois suspendu : fonctionnement, installation, prix, avantages... tout savoir

de lecture

Publié le , mis à jour le

Vous aimeriez intégrer pleinement votre poêle à bois à votre décoration. ENGIE vous livre ce qu’il faut savoir sur les poêles à bois suspendus, aussi design que performants.

Et si votre chauffage devenait l’élément de décoration qui donne du caractère à votre intérieur ? Parmi les poêles les plus design figure le poêle à bois suspendu. Fonctionnement, installation, avantages et prix... on vous en dit plus sur ce matériel de chauffage qui combine l’élégance et la performance.

Qu’est-ce qu’un poêle à bois suspendu ?

Le poêle à bois suspendu ressemble à quelques détails près aux poêles à bois classiques. Il partage le même usage, à savoir chauffer votre maison à partir de la combustion d’un matériau accessible et renouvelable : le bois. Il affiche également des rendements similaires, compris entre 80 et 90%. Suivant un mode d’utilisation comparable, il offre par ailleurs le même confort de chauffe par rayonnement, grâce à la flamme. 

Toutefois, contrairement aux poêles à bois classiques, le poêle à bois suspendu ne repose pas sur une base ou sur des pieds. Il est, comme son nom l’indique, suspendu au mur ou au plafond via son conduit d'évacuation des fumées. Ce dernier, ainsi que le tubage, doivent donc être particulièrement résistants, puisqu’ils assurent à eux seuls le support du poêle.

Cette différence est donc purement esthétique mais fait de votre poêle un élément de décoration moderne très fort dans votre intérieur.

Économies d’énergie : installez une chaudière haute performance
Vous pouvez économisez jusqu’à 800€ chaque année
Jusqu'à 800€ / an

Poêle suspendu : comment fonctionne-t-il ?

Un poêle suspendu fonctionne exactement de la même manière qu’un poêle à bois classique, sur le principe de la double combustion : 

  • La combustion primaire, durant laquelle le bois est brûlé ;

  • La combustion secondaire (ou post-combustion) durant laquelle les gaz issus de la combustion primaire sont eux aussi brûlés.

Grâce à cette double combustion, le poêle dégage de la chaleur par rayonnement, c’est-à-dire à travers la vitre. Dans le cas d’un poêle à granulés suspendu, il peut également diffuser de la chaleur par convection, c’est-à-dire répandue dans la pièce par un système de soufflerie. 

Comme ses cousins, le poêle suspendu demande de la manutention : vous devez charger le foyer en bûches ou alimenter le réservoir du poêle suspendu en granulés/pellets.

De quel bois se chauffe-t-il ?

On trouve sur le marché des poêles suspendus aussi bien alimentés par des bûches de bois sec que par des granulés ou pellets. Les bûches sont souvent un peu moins onéreuses, mais les pellets sont plus pratiques. 

Quels sont les avantages et inconvénients d’un poêle à bois suspendu ?

Aucun système de chauffage n'est pas parfait, le poêle suspendu présentes donc des avantages et des inconvénients, voici les principaux. 

Les avantages

  • Des rendements très élevés (jusqu’à 90%) qui permettent des économies d’énergie ;

  • L’accessibilité et l’aspect écologique du bois, le combustible le moins cher du marché, renouvelable et local ;

  • L’éligibilité aux aides et subventions de l’État ;

  • Une chaleur homogène ; 

  • L’aspect cocooning de la flamme ;

  • La labellisation Flamme Verte.

À côté de ces atouts, il présente des bénéfices spécifiques. Il combine par exemple l’aspect pratique du poêle avec l’esthétisme d’un élément suspendu : votre équipement de chauffage devient donc un élément de décoration marquant. Par ailleurs, il vous permet de gagner de la place au sol.

Les inconvénients

À l’image des avantages qu’il partage avec les poêles classiques, le poêle à bois suspendu affiche les mêmes désagréments :

  • Une manutention importante non adaptée à un utilisateur sénior (recharge du foyer, logistique des bûches ou des granulés) ; 
  • Un entretien contraignant ;
  • La nécessité d’avoir un espace réservé au stockage du combustible ;

Parallèlement, le fait qu’il soit suspendu via son conduit d'évacuation des fumées induit d’autres contraintes :  

  • Un emplacement central dans un espace ouvert pour pouvoir bénéficier de la chaleur par rayonnement ;
  • La nécessité de posséder un chauffage d'appoint, notamment pour les pièces les plus éloignées du poêle.
  • La structure de la maison doit être particulièrement solide pour soutenir son poids, relativement conséquent ;

  • Un dispositif spécifique doit être installé pour éviter les effets de mouvements pendulaires (balancements) pour les hauts plafonds ;

  • Ce système n’est pas compatible avec des systèmes d’accumulation de la chaleur comme la pierre ollaire, ce matériau étant trop lourd pour être suspendu.

Le poêle suspendu est-il fait pour vous ?

Avec ses qualités esthétiques et ses rendements, le poêle à bois à de quoi séduire. Pourtant, il n’est pas adapté à tous les intérieurs. 

On privilégiera en effet son installation dans les maisons regroupant les critères suivants : 

  • Ouvertes, assez bien isolées, disposant d’une grande pièce centrale ;

  • Disposant d’une charpente et/ou d’une dalle de plafond en bon état et suffisamment robustes pour accueillir une telle installation.

En revanche, la région où vous habitez n’a pas d’incidence sur ses rendements et son confort thermique. Vous pouvez donc l’installer quel que soit votre lieu d’habitation.

Votre maison ne réunit pas les critères pour que ce mode de chauffage soit vraiment avantageux ? N’hésitez pas à réfléchir à des solutions plus adaptées, telle que la pompe à chaleur air-air par exemple.

De même, si vous disposez d’un chauffage central et êtes raccordé au gaz, troquer votre vieille chaudière pour un modèle à condensation sera un choix plus judicieux pour faire des économies d’énergie. 

Où et comment installer un poêle à bois suspendu ?

Vous souhaitez donner une touche cosy et contemporaine à votre salon ? Dans ce cas, optez pour une installation au milieu de votre pièce principale. 

Si vous ne le pouvez ou ne le souhaitez pas, il est toujours possible d’installer votre poêle à bois suspendu le long d’un mur ou dans un angle. 

Comment se déroule l’installation d’un poêle à bois suspendu ?

L’installation d’un poêle suspendu requiert l’intervention d’un professionnel qualifié, compte-tenu de ses spécificités techniques. Vous vous assurerez ainsi de la meilleure qualité de service pour que votre installation réponde aussi bien à des critères de sécurité, de solidité dans le temps et bien sûr de fonctionnement.

Dans le détail, nous vous conseillons de procéder en deux étapes. Dans un premier temps, contactez des experts chauffagistes afin qu’ils réalisent une étude technique sur site. Selon leurs constatations, ils pourront établir les devis correspondant à votre projet. Essayez de recueillir au moins trois devis, de manière à pouvoir comparer les solutions et le matériel conseillés ainsi que le coût estimé du chantier. 

Au moment de l’installation, l’artisan fixe le poêle suspendu à la charpente de votre maison via son conduit d’évacuation. Il peut également choisir de le fixer à la dalle du plafond si la solidité le permet.

Poêle à bois suspendu : à quels prix pouvez-vous l’acquérir ?

Les prix d’un poêle suspendu s'échelonnent entre 3 500 € et 7 500 €, auxquels il faut ajouter le coût de l’installation. Comptez ainsi entre 500 et 2 000 €(1) pour la pose. 

Ces prix sont indicatifs. Ils peuvent fortement varier en fonction de : 

  • La puissance de l’appareil ;

  • Son rendement ;

  • Le coût horaire de l’installateur ;

  • La complexité du chantier et la nature des travaux à engager ;

  • La marque ;

  • Le modèle, le combustible utilisé et les options (thermostat, système de programmation, contrôle à distance, etc)…

De quelles aides de l’État pouvez-vous bénéficier ? 

Avec un poêle à bois suspendu, vous utilisez un combustible issu de la biomasse pour vous chauffer. Le bois étant une énergie renouvelable et locale, les poêles à bois suspendus sont éligibles à certaines aides de l’État et à des subventions.

Vous pouvez ainsi solliciter MaPrimeRénov' de l’Anah, les primes liées aux CEE, voire un éco-prêt à taux zéro pour financer vos travaux. Vous bénéficiez en outre du taux de TVA réduit à 5,5% 

Attention ! Pour bénéficier de ces aides, vous devez impérativement faire réaliser vos travaux par un professionnel Reconnu Garant de l’Environnement (RGE) QUALIBOIS. Vous aurez par ailleurs l'assurance que votre artisan a été spécifiquement formé sur les équipements de chauffage au bois. 

En bref

  1. Le poêle à bois suspendu cumule tous les atouts des poêles à bois classiques, à la différence près qu’il ne repose pas au sol. Son conduit d’évacuation des fumées est en effet fixé à la charpente et/ou à la dalle du plafond pour le maintenir à 50 cm du sol environ.

  2. Son fonctionnement repose sur le principe de la double combustion du bois, qu’il s’agisse de bûches de bois sec ou de granulés.

  3. Le poêle à bois suspendu affiche d’excellents rendements (jusqu’à 90%) : ainsi vous pouvez à moyen terme rentabiliser son prix d’achat et d’installation (entre 4 000 € et 10 000 €). D’autant que d’autres aides sont disponibles (MaPrimeRenov, dispositifs CEE, TVA à 5,5%, éco-prêt à taux zéro).

  4. L’utilisation du poêle à bois suspendu peut être contraignante : elle demande de la manutention de bois ainsi qu’un entretien quotidien et annuel astreignant.

Qu’est-ce que le label Flamme Verte ?

Créé avec l’ADEME, le Label Flamme Verte garantit les bonnes performances énergétiques et environnementales des équipements de chauffage au bois. Veillez donc à ce que votre poêle suspendu soit labellisé au moment de l’acheter.

Quel entretien pour mon poêle à bois suspendu ?

Le poêle à bois suspendu nécessite un entretien régulier : vider le cendrier, laver la vitre… Par ailleurs, un professionnel doit intervenir deux fois par an pour réaliser le ramonage de votre installation, de préférence avant et après la période de chauffe. Cet entretien est obligatoire, mais c'est aussi est un gage de sécurité et cela prolonge la durée de vie de votre équipement.

Quelle durée de vie pour un poêle à bois suspendu ?

Un poêle à bois suspendu est un investissement dans la durée : vous pouvez le conserver au moins 15 ans pour un poêle à granulés et jusqu’à 30 ans pour un poêle à bois.

Cet article vous a-t-il été utile ?

Partager cet article

Nous avons sélectionné ces articles pour vous