Changez de chaudière avec ENGIE
Chauffage au gaz naturel

Chaudière : choisir un équipement adapté à vos besoins

Mis à jour le

Guide chaudière | ENGIE

Lorsqu’un logement est assez spacieux, s’équiper d’une chaudière permet souvent de le chauffer plus efficacement. Choisir une chaudière adaptée à vos besoins n’est cependant pas toujours facile, car il y a plusieurs éléments à prendre en compte, et les différents modèles et combustibles sont nombreux.

ENGIE vous propose un guide complet pour vous permettre de choisir le bon équipement.

Comment fonctionne une chaudière ?

Une chaudière est un appareil dans lequel on retrouve un brûleur qui est alimenté à l’aide d’un combustible comme le gaz naturel, le bois ou encore le fioul. La chaleur produite par cette combustion va chauffer de l’eau. Il peut s’agir de l’eau chaude sanitaire, qui sera stockée dans un ballon d’eau chaude, puis envoyée dans votre cuisine ou votre salle de bain. Cette eau à température élevée peut aussi circuler dans un réseau de tuyauterie pour arriver jusqu’aux radiateurs, ce qui augmentera leur température, afin de chauffer les pièces de votre habitation.

Changer de chaudière avec ENGIE
d'économies d'énergie
Jusqu'à 800€ / an

Pourquoi s’équiper d’une chaudière ?

Vous pouvez choisir de vous équiper d’une chaudière lors de la construction de votre maison, ou être à la recherche d’un nouveau modèle à l’occasion d’une rénovation. Un choix judicieux, car les avancées technologiques permettent aujourd’hui d’installer des chaudières qui ont des avantages certains.

Les principaux avantages d’une chaudière

  • Une chaudière permet à la fois de produire de l’eau chaude sanitaire stockée dans un ballon d’eau chaude et de chauffer votre logement ;
  • elle diffuse une chaleur douce et homogène pour plus de confort pour les habitants ;
  • il s’agit de la solution la plus pratique pour chauffer les grandes surfaces ;
  • la chaudière peut alimenter en eau chaude les radiateurs comme les planchers chauffants ;
  • il existe différents modèles et combustibles, ce qui permet d’installer une chaudière adaptée à vos besoins ;
  • les nouveaux types de chaudières permettent d’importantes économies d’énergie ;
  • installer une chaudière peut donner le droit à des aides financières de l’État.

Les 5 différents modèles de chaudières

1. La chaudière électrique

Ce type de chaudière directement alimentée par votre compteur électrique chauffe l’eau grâce à des résistances électriques immergées. Son coût d’achat est raisonnable, et elle est facile à installer ; mais sa consommation électrique reste très importante, ce qui peut vite faire monter votre facture d’énergie, et a un impact écologique non négligeable. Très peu de personnes optent pour une chaudière électrique aujourd’hui.

2. La chaudière à gaz ou au fioul

Ces deux modèles de chaudières, que l’on retrouve dans beaucoup de logements français, ont un fonctionnement similaire. Elles sont alimentées par des énergies fossiles qui, en se consumant, chauffent l’eau qui sera envoyée dans les tuyaux, ou stockée dans un ballon d’eau chaude. La chaudière à gaz est généralement directement branchée sur le gaz de ville, tandis que le fioul reste facile à se procurer. Il s’agit cependant d’énergies peu écologiques.

3. La chaudière à bois

Ce type de chaudière peut être alimenté par des bûches ou des granulés de bois. La fumée causée par la combustion s’échappe par un conduit dédié, tandis que les cendres sont recueillies dans un bac. Il s’agit d’une solution économique et écologique, car le bois est un combustible renouvelable, et a un coût accessible. La chaudière à bois demande par contre un entretien plus régulier.

4. La chaudière à condensation

La chaudière à condensation utilise également le gaz comme combustible pour chauffer l’eau. Elle est par contre capable de récupérer la chaleur des vapeurs d’eau créées par la combustion du gaz, et est ainsi beaucoup plus performante et économique. Il s’agit du modèle de chaudière que privilégient de plus en plus de Français lors de l’installation d’un nouvel équipement.

5. La chaudière à basse température

La chaudière basse température a le même fonctionnement qu’une chaudière traditionnelle, alimentée par du gaz naturel par exemple. Elle bénéficie cependant d’une technologie lui permettant de chauffer l’eau à une température s’approchant de 50 degrés, au lieu d’une moyenne de 90 degrés pour les autres chaudières. Le confort thermique reste le même, mais la consommation d’énergie de ce type de chaudière est moins importante. Elle est plutôt réservée aux logements collectifs comme un immeuble, car elle nécessite d’être reliée à des conduits de plusieurs mètres de long.

i Le saviez-vous ?

Pensez aussi à installer un thermotat pour votre chaudière ! Cet équipement vous permet de faire des économies d'énergies et donc aussi des économies finanicères, tout en préservant votre confort intérieur.

ENGIE a signé en juillet dernier la charte "Coup de Pouce Thermostat avec régulation performante". Ainsi, vous pouvez bénéficier d'une aide de 150€ pour l'installation d'un thermostat programmable chez vous !

La puissance d’une chaudière

La puissance d’une chaudière est liée à sa dimension. Vous devez choisir la puissance de votre chaudière sur plusieurs critères :

  • la dimension de votre maison ou de votre appartement ;
  • l’isolation thermique de votre logement ;
  • le climat de votre région ;
  • la température attendue pour un confort optimal.

PLUS DE 100m2 ?

Pour les logements de 100 m2, il est généralement conseillé d’opter pour une chaudière ayant une puissance de 12 à 20 kW. Si votre appartement ou votre maison fait plus de 100 m2, une chaudière avec une puissance supérieure à 20 kW sera sûrement plus adaptée.

i La chaudière mixte
La chaudière mixte permet à la fois de chauffer l’eau chaude sanitaire, qui est stockée dans un ballon d’eau chaude, et d’envoyer de l’eau chaude dans les tuyaux jusqu’aux radiateurs. Elle nécessite une puissance plus importante.

Si vous souhaitez vous équiper d’une chaudière mixte, il faudra prendre en compte d’autres critères, comme la quantité d’eau chaude que vous utilisez au quotidien, ou les installations sanitaires de votre salle de bain et de votre cuisine. Il existe en effet des chaudières avec ballon d’eau chaude 300 L, ballon d’eau chaude 200 L ou encore ballon d’eau chaude 100 L.

Les prix

Le coût varie selon le modèle et la puissance de la chaudière. Selon les chiffres observés sur les sites Internet des professionnels spécialisés, on retrouve les prix d’achat suivants :

  • chaudière classique à gaz naturel ou au fioul : entre 500 € et 2 500 €1 ;
  • chaudière à bois : entre 2 500 € et 10 000 €1 ;
  • chaudière à condensation : entre 3 000 € et 5 000 €1 ;
  • chaudière à basse température : entre 2 500 € et 3 000 €1.
i À noter

Il ne faut pas oublier de prendre en compte le coût de l’installation de votre chaudière par un professionnel plombier ou chauffagiste. Le prix de cette installation peut varier selon le modèle de chaudière, le tubage, ou encore le processus de mise en service. Elle coûte généralement entre 500 € et 1 000 €1.

Aides financières

L’efficacité énergétique est aujourd’hui l’une des priorités du gouvernement français. Pour aider les foyers à installer un équipement plus efficace et moins gourmand en énergie, plusieurs subventions et aides financières existent pour l’achat et l’installation d’une nouvelle chaudière :

  • le crédit d'impôt pour la transition énergétique (CITE), remplacé en 2021 par MaPrimeRénov qui sera attribuée sous conditions de revenus ;
  • l’éco-PTZ : un prêt à taux 0 % d’un montant situé entre 7 000 € et 15 000 € pour tous les propriétaires occupants ;
  • certaines aides de l’Agence nationale de l’habitat (ANAH), comme Habiter Mieux, sous conditions de ressources ;
  • la prime énergie ou coup de pouce, pour l’installation d’une chaudière à condensation, sous conditions de ressources ;
  • la TVA à taux réduit à 5,5 %, selon l’efficacité de la chaudière installée.

La certification des installateurs de chaudières

Faire installer sa chaudière par un professionnel certifié « reconnu garant de l’environnement » (RGE) est obligatoire pour bénéficier des aides de l’État. Il s’agit aussi d’un bon moyen pour vous d’être sûr de choisir un expert compétent.

Le label RGE est délivré aux artisans et aux entreprises spécialisés dans la plomberie et le chauffage par l’organisme Qualibat. La certification RGE prouve qu’il s’agit d’un professionnel spécialisé dans l’efficacité énergétique, et qu’il se forme régulièrement aux nouvelles technologies du secteur.

L’entretien d’une chaudière

La durée de vie moyenne d’une chaudière est d’environ 25 ans. Pour que votre chaudière ait un bon fonctionnement le plus longtemps possible, il faut l’entretenir régulièrement.

Depuis 2009, il est d’ailleurs obligatoire de faire contrôler sa chaudière au moins une fois par an. L’objectif est de détecter les fuites en amont, et ainsi prévenir les intoxications au carbone ou les incendies.

Pour cela, un professionnel chauffagiste vient à votre domicile pour vérifier l’état de votre chaudière, optimiser ses réglages, vérifier ses performances énergétiques, et mesurer le taux de monoxyde de carbone si votre chaudière n’est pas étanche. Il vous remet ensuite une attestation, qu’il faudra transmettre à l’assurance en cas de sinistre.

Cette intervention coûte entre 70 et 180 €1, mais il faut noter qu’elle vous permet de faire des économies d’énergie sur le long terme.

Choisir sa chaudière : en bref

Dans le cadre d’une construction comme d’une rénovation, une chaudière adaptée à vos besoins vous permettra de bénéficier d’un réel confort de vie, tout en faisant des économies d’énergie.

Pour choisir le bon équipement, il faut se baser sur plusieurs critères :

  • le modèle de chaudière
  • le combustible utilis
  • la puissance nécessaire
  • le prix d’achat et d’entretien
  • les aides financières disponible