Changez de chaudière avec ENGIE
Chauffage au gaz naturel

Prix d’une chaudière fioul : achat et installation

Mis à jour le

Prix d’une chaudière fioul | ENGIE

De nombreux foyers français se tournent vers la chaudière au fioul pour chauffer efficacement leur intérieur. Une tendance qui ne devrait pas faiblir, car les nouveaux modèles de chaudière au fioul sont toujours plus efficaces et plus économiques. Pour faire le bon choix, il est essentiel de bien connaître les différents prix d’une chaudière au fioul, mais aussi les caractéristiques de chaque modèle.

ENGIE vous propose un guide complet pour l’achat et l’installation d’une chaudière à fioul qui correspond à vos besoins.

Les différents types de chaudières au fioul

La chaudière au fioul est un système de chauffage central à énergie fossile qui peut à la fois chauffer votre logement et produire de l’eau chaude sanitaire, si vous optez pour une chaudière mixte. Si c’est le cas, il faudra relier un ballon d’eau chaude à votre chaudière.

Comme pour les autres chaudières, le fonctionnement de la chaudière fioul s’appuie sur une combustion qui permet de chauffer l’eau. Celle-ci est ensuite envoyée dans les tuyaux, pour alimenter vos robinets, ou faire monter la température de vos radiateurs et planchers chauffants.

Que vous équipiez un logement neuf d’une chaudière au fioul, ou que vous souhaitiez changer votre ancienne chaudière lors d’une rénovation, il existe aujourd’hui deux modèles de chaudières fioul sur le marché français : la chaudière fioul à condensation et la chaudière fioule basse temprérature.

La chaudière fioul à condensation

La combustion du fioul génère des vapeurs d’eau. Au lieu de rejeter ces vapeurs comme le faisait une chaudière standard, la chaudière fioul à condensation récupère cette vapeur, et se sert de ses calories pour contribuer à chauffer l’eau qui alimentera les radiateurs. Ce modèle permet de faire des économies d’énergie importantes, car elle consomme beaucoup moins de combustible que les chaudières fioul « première génération ».

La chaudière fioul basse température

Au lieu de chauffer l’eau à une température comprise entre 60 °C et 90 °C, ce modèle de chaudière fioul est réglé sur une température située entre 40 °C et 60 °C. Cela permet de faire des économies d’énergie qui peuvent aller jusqu’à 15 %. Il est cependant conseillé d’installer des radiateurs à basse température en complément de la chaudière fioul à basse température, pour une efficacité optimale.

i À noter

La chaudière à fioul standard, ou « première génération », ne bénéficie pas de technologie particulière. Elle est aujourd’hui très peu commercialisée, car elle est assez polluante, et affiche un rendement beaucoup moins important qu’une chaudière fioul à condensation ou une chaudière fioul basse température.

Chaudière au fioul : choisir la bonne puissance

Si la puissance de votre chaudière ne suffit pas à couvrir vos besoins, vous risquez de tourner en surrégime. Il peut y avoir des conséquences, comme avoir des radiateurs inefficaces en bout de circuit, mais aussi une surconsommation qui entraînera l’augmentation de votre facture d’énergie. Il est donc essentiel de choisir une chaudière au fioul dont la puissance correspond à votre logement et à vos besoins. Pour cela, vous pouvez vous baser sur plusieurs critères :

  • la surface de votre habitation et le volume à chauffer ;
  • l’isolation thermique de votre logement ;
  • l’exposition et l’orientation de votre maison ou de votre appartement ;
  • la température intérieure que souhaitez atteindre pour un confort optimal.

La puissance d’une chaudière au fioul s’exprime en kilowatts (kW). Pour calculer la puissance dont vous avez besoin et bien choisir votre chaudière, vous devez réaliser un calcul avec les coefficients suivants :

  • le coefficient représentant l’isolation de votre logement, qui est situé entre 1,6 pour une bonne isolation et 2 pour une mauvaise isolation ;
  • l’indice de température extérieure (ITE), qui varie selon votre région, et est de 15 si vous vivez en montagne, 12 si vous êtes dans le nord, 9 dans le centre, et enfin 7 dans le sud de la France ;
  • le volume de votre logement en m3, qui correspond à la surface au plancher multipliée par la hauteur de plafond ;
  • la déperdition d’énergie moyenne, qui est généralement estimée à 1,3 ;
  • votre température moyenne de confort

CALCUL

Le calcul pour connaître la puissance minimum en kW dont vous avez besoin pour votre nouvelle chaudière au fioul est le suivant :

[coefficient d’isolation x (température voulue + ITE) x volume du logement] x déperdition d’énergie = puissance en kW minimum de votre chaudière au fioul

i À noter

Si vous souhaitez vous équiper d’une chaudière mixte, c’est-à-dire d’une chaudière qui chauffera votre logement tout en distribuant de l’eau chaude sanitaire dans votre tuyauterie, vos besoins ne seront pas les mêmes en termes de puissance.

Il faudra également prendre en compte vos besoins en eau chaude sanitaire, qui dépendent du nombre de personnes vivant dans le foyer et du nombre de points d’eau (éviers, lavabos, douches ou encore baignoires).

Changer de chaudière avec ENGIE
d'économies d'énergie
Jusqu'à 800€ / an

La puissance moyenne d’une chaudière à fioul pour chaque surface

En prenant en compte un coefficient d’isolation moyen (1,8), une température extérieure qui correspond à la région Centre, une température de confort à 20 °C et une hauteur de plafond standard à 2,5 m, voici un tableau donnant la puissance minimale nécessaire d’une chaudière fioul pour chaque surface de logement :

Surface du logement

Puissance de la chaudière au fioul

30 m²

5 kW

40 m²

6,8 kW

50 m²

8,4 kW

70 m²

11,8 kW

100 m²

16,9 kW

120 m²

20,3 kW

Prix moyen d’une chaudière au fioul

Le prix d’une chaudière au fioul peut varier selon son modèle et sa technologie, sa puissance, mais aussi sa facilité d’utilisation, avec des options intégrées par exemple. Selon les tarifs observés sur les sites professionnels, voici une fourchette de prix, hors installation :

  • prix d’une chaudière fioul à condensation : entre 4 500 € et 8 000 €1 ;
  • prix d’une chaudière fioul basse température : entre 3 500 € et 6 000 €1.

Il faut aussi prévoir l’achat d’une cuve pour compléter votre équipement. Elle servira à stocker le fioul. Les prix moyens observés sur les sites professionnels sont situés autour de 1 000 €1.

Prix de l’installation d’une chaudière au fioul

S’il est possible de faire l’installation de sa chaudière au fioul soi-même à l’aide d’un kit de raccordement pour chaudière, il est cependant conseillé de faire appel à un professionnel. Cette intervention réalisée par un artisan ou une entreprise spécialisé coûte entre 1 000 € et 2 000 €1, selon le modèle de la chaudière et l’accessibilité des équipements.

Ce sera un peu plus cher s’il faut enlever l’ancienne chaudière avant de poser votre nouvelle chaudière fioul.

La consommation d’une chaudière fioul

L’avantage de la chaudière fioul est qu’elle fonctionne avec un combustible qu’il est facile de trouver dans toutes les régions de France. Il est par contre difficile d’estimer le coût moyen d’approvisionnement en fioul, car il s’agit de prix fluctuants.

i Astuce

Pour faire des économies, vous pouvez choisir de faire une commande groupée avec vos voisins. Cela vous permettra de diviser les frais de livraison.

Coût de l’entretien

Depuis 2009, il est obligatoire de faire entretenir sa chaudière au fioul au moins une fois par an par un professionnel agréé.

Cette révision et ce nettoyage augmentent la durée de vie et la performance de votre chaudière au fioul. Cela permet aussi d’éviter les pannes et les incidents.

Cette intervention, qui dure en moyenne 1h30, coûte entre 100 € et 200 €1. Pour vous simplifier la vie et payer un forfait annuel, vous pouvez choisir de passer un contrat d’entretien avec un professionnel.

Les aides financières

Acheter et installer une nouvelle chaudière demande un certain budget, mais il est possible de bénéficier d’aides financières venant de l’État. Il s’agit en effet de travaux visant à améliorer l’efficacité énergétique de votre logement, et vous permettant de faire des économies d’énergie sur le long terme. Il faut cependant noter que seuls certains travaux sont éligibles, comme la dépose d’une cuve à fioul.

Voici un aperçu des aides qu’il est possible de solliciter sous conditions :

  • le crédit d’impôt pour la transition énergétique (CITE) : valable jusqu’à fin 2020, il permet de bénéficier d’une réduction d’impôt suite à des travaux de rénovation énergétique ;
  • Ma Prime Rénov’ : cette nouvelle aide remplace progressivement le CITE et l’aide Habiter Mieux Agilité de l’ANAH (Agence nationale de l'habitat), et s’adresse aux revenus modestes ;
  • la TVA à 5,5 % : elle permet de réduire la facture lorsque vous sollicitez une entreprise pour un achat et une pose d’un équipement permettant de faire des économies d’énergie.