Chauffage au gaz naturel

Installation du chauffage au gaz : quelles aides puis-je obtenir de mon fournisseur ?

Mis à jour le

Installation chauffage gaz et aides fournisseur

Vous souhaitez changer votre système de chauffage pour une installation au gaz ? Ces travaux engendrent des frais que vous pouvez toutefois réduire grâce aux aides mises à votre disposition. Votre fournisseur de gaz ENGIE vous explique tout sur la marche à suivre pour l'installation de votre chauffage gaz et sur les aides financières dont vous pouvez bénéficier.

Pourquoi passer au chauffage gaz ?

Le chauffage gaz présente de nombreux avantages par rapport à l'électrique. Le gaz est une énergie plus économique que l'électricité, ce qui vous aidera à faire baisser votre facture. En moyenne, la facture d'une maison chauffée au gaz naturel est 20% plus faible que celle d'une maison chauffée à l'électricité(1). Le gaz offre également une combustion propre sans odeur et sans fumée, contrairement au chauffage au bois.

Gaz Energie Garantie : prix fixe !
Bénéficiez d'un prix du kWh HTT fixe pendant 2 ans !

Installation et prix du chauffage gaz

Pour installer un système de chauffage au gaz dans votre maison, il convient de faire appel à des professionnels. Besoin daide pour l'installation de votre chauffage ? Pour cela, vous pouvez demander conseil à votre,fournisseur de gaz. N'oubliez pas de faire réaliser plusieurs devis avant de choisir votre chauffagiste. Le choix de votre chaudière est également primordial. Trois types de chaudières gaz sont disponibles sur le marché :

la chaudière standard ;

la chaudière à condensation ;

la chaudière hybride.

Si vous ne savez pas quel modèle choisir, votre chauffagiste vous aidera en prenant en compte différents critères tels que la surface à chauffer, la composition de votre foyer et votre budget. Pour une chaudière gaz classique, il faut compter entre 500 € et 2 500 €. Une chaudière à condensation coûte quant à elle entre 3 000 € et 8 000 €. À ces prix, vous devrez ajouter le coût de l'installation du chauffage qui varie entre 1 000 € et 3 500 €, sachant que ce tarif peut aller jusqu'à 7 000 € pour l'installation d'une chaudière gaz à condensation.

Vous disposez déjà d'un système de chauffage au gaz, mais vous avez envie de changer de chaudière ? Opter pour un modèle plus performant peut être très judicieux. En choisissant une chaudière à haute performance énergétique, vous pouvez réaliser des économies jusqu’à 20 % sur vos factures selon l’ADEME(2). Également plus écologiques, les chaudières HPE peuvent vous permettre de bénéficier de certaines aides financières.
 

Découvrez la prime Coup de pouce

Si vous souhaitez remplacer votre chaudière par un modèle plus performant, l'État a mis en place un dispositif baptisé "Coup de pouce chauffage" en partenariat avec les fournisseurs d'énergie. Jusqu'au 31 décembre 2020, les ménages peuvent bénéficier de cette prime chaudière pour remplacer leur chaudière au fioul, au charbon ou au gaz par un équipement haute performance énergétique, une chaudière biomasse ou une pompe à chaleur. Le montant de cette aide à la rénovation énergétique dépend des revenus du foyer.

Les foyers modestes peuvent ainsi bénéficier d'une aide de 4 000 € pour le remplacement de leur ancienne chaudière par une chaudière biomasse performante, une pompe à chaleur air/eau ou eau/eau, un système solaire combiné, ou une pompe à chaleur hybride. Les autres ménages peuvent quant à eux bénéficier d'une aide de 2 500 €.

Pour l'installation d'une chaudière au gaz à très haute performance énergétique, la prime est de 1 200 € pour les foyers modestes et de 600 € pour les autres ménages.

L'installation d'un chauffage au bois très performant peut également permettre de bénéficier d'une aide de 800 € pour les ménages modestes et de 500 €(3) pour les autres ménages.
 

Les autres aides existantes

Il existe d'autres aides conçues pour vous aider à changer de système de chauffage. Selon votre région, vos revenus ou la nature des travaux réalisés, découvrez ci-dessous toutes les aides auxquelles vous pouvez potentiellement avoir droit.
 

1 | Le crédit d'impôt pour la transition énergétique

Le crédit d'impôt permet de déduire du montant des impôts une partie des frais occasionnés par des travaux de rénovation énergétique. Le taux du CITE varie entre 15% et 50% du montant des frais engagés. Il s'adresse aux locataires ou aux propriétaires d'un logement principal ayant été construit il y a plus de 2 ans. Les travaux doivent également avoir été réalisés par un artisan disposant de la mention RGE.
 

2 | L'Eco PTZ

Disponible jusqu'au 31 décembre 2021, l'éco-prêt à taux zéro permet de réaliser des travaux de rénovation énergétique sans avance de frais. Il concerne les travaux d'isolation ainsi que ceux d'installation ou de remplacement d'un système de chauffage gaz. Le montant de cette aide d'un plafond maximum de 30 000 €(4) varie en fonction de la nature des travaux. L'éco-prêt à taux zéro peut être remboursé sur une durée de 10 ans ou de 15 ans pour des travaux plus lourds.
 

3 | Les aides de l'Anah

L’Agence nationale de l’habitat (Anah) propose plusieurs aides dans le cadre de son programme "Habiter Mieux". Le montant de cette aide varie selon les revenus des foyers et leur situation géographique. Elle concerne les travaux d'isolation ou de changement de chaudière permettant de réduire significativement les déperditions énergétiques du logement. L'aide de l'Anah peut aller jusqu'à 10 000 €(5) pour les foyers les plus modestes.
 

4 | La TVA à taux réduit

Pour la réalisation de certains travaux de rénovation énergétique, vous pouvez également bénéficier d'une TVA à 5,5%. Ce dispositif s'applique aux travaux réalisés au sein d'une résidence principale construite depuis plus de 2 ans. La TVA à taux réduit s'applique aux matériaux et équipements éligibles au crédit d'impôt transition énergétique.
 

5 | Le CEE

Instaurée en 2005, la loi de programmation fixant les orientations de la politique énergétique (POPE) prévoit la mise en place d'aides financières pour la réalisation de travaux d’amélioration énergétique. Les primes d'économie d'énergie sont supportées par les fournisseurs de gaz et d'électricité tels qu'ENGIE. Elles ne sont soumises à aucune condition de ressources : les travaux doivent uniquement répondre aux exigences de la loi POPE. Votre fournisseur de gaz ENGIE vous propose ainsi une prime pour vous accompagner dans vos travaux d’isolation et de remplacement de matériel vieillissant et peu optimisé. Pour le remplacement de votre chaudière, nous vous proposons trois types de primes : la prime ENGIE classique de 288,90 €, la prime précarité de 304,38 €, et la prime grande précarité de 608,76 €(6).
 

6 | Les aides des collectivités territoriales

Selon votre zone d'habitation, vous pouvez également bénéficier d'aides proposées par les collectivités territoriales. C'est le cas de la réduction d'impôt Denormandie qui concerne 222 villes. Certaines collectivités proposent également une exonération partielle ou totale de la taxe foncière pour les foyers réalisant des travaux de rénovation énergétique. Pour connaître les aides disponibles dans votre région, n'hésitez pas à demander conseil à votre fournisseur de gaz ENGIE ou à vous rendre dans votre mairie.

(1) Base de données Pégase SOES, ministère de l’Écologie, du Développement durable et de l’Énergie

(2) Ademe - Les chaudières performantes - octobre 2015

(3) https://www.ecologique-solidaire.gouv.fr/coup-pouce-economies-denergie-2019-2020

(4) https://www.economie.gouv.fr/particuliers/eco-pret-a-taux-zero-ptz-renovation-performance-energetique

(5) https://www.anah.fr/proprietaires/proprietaires-occupants/etre-mieux-chauffe-avec-habiter-mieux/

(6) https://particuliers.engie.fr/economies-energie/financement/prime.html

Ces articles peuvent vous intéresser