Démarches déménagement

Puis-je utiliser mon chèque énergie lors d'un déménagement ?

Mis à jour le

Déménagement et chèque énergie

Destiné aux foyers aux revenus modestes, le chèque énergie remplace les tarifs sociaux de gaz et d’électricité. Si vous en bénéficiez, ne perdez pas vos avantages lors d’un déménagement et apprenez à l’utiliser au mieux pour limiter au maximum les frais liés à un changement d’adresse.

Qu’est-ce que le chèque énergie ?

Le chèque énergie est une aide de l’État qui permet de régler certains frais en lien avec la consommation énergétique :

les factures d’énergie : fioul, gaz naturel, bois, électricité... ;

la redevance énergie si vous vivez en logement-foyer ;

certaines dépenses entrant dans le cadre de la rénovation énergétique de votre logement : installation d’une chaudière à condensation, d’une pompe à chaleur...

Vous déménagez ?
Vous avez besoin d'énergie dans votre nouveau logement ? Remplissez votre demande en 5 min!

Pour obtenir le chèque énergie, il est nécessaire de remplir certaines conditions imposées par l’État. Il s’agit essentiellement de conditions de ressources, qui dépendent du revenu d’un foyer, ainsi que du nombre de personnes qui le composent. Si vous remplissez toutes les conditions du chèque énergie, vous pourrez recevoir une somme comprise entre 48 € et 277 €(1). La date limite de validité est indiquée sur le chèque. Mieux vaut donc l’utiliser rapidement.

 

Comment bénéficier du chèque énergie et comment l’utiliser ?

Vous vous demandez comment obtenir le chèque énergie ? Rien n’est plus simple puisqu’il n’y a aucune démarche à faire. Lorsque vous déclarez vos revenus, l’administration fiscale se charge elle-même de repérer les foyers qui peuvent être bénéficiaires. La demande de chèque énergie est donc automatique et le chèque arrive directement chez vous chaque année entre le 25 mars et le 25 avril. Une fois reçu, comment utiliser le chèque énergie ? Attention, il ne doit pas être encaissé sur votre compte bancaire, mais utilisé pour payer directement vos fournisseurs d’énergie. Les informations gouvernementales sont très claires : le chèque doit être remis à votre fournisseur (par courrier, par paiement en ligne ou en direct lors d’un achat de fioul par exemple), qui créditera votre compte client de son montant et le déduira d’autant de factures suivantes que nécessaire. Vous pouvez donc envoyer votre chèque dès sa réception, sans attendre votre prochaine facture, évitant ainsi tout risque de dépasser la date de validité.

 

Comment gérer le chèque énergie lors d’un déménagement ?

Lorsque vous êtes durablement installé, tout est simple. Mais comment faire lors d’un déménagement ? Pour commencer, oubliez toute idée de le donner à un ami ou à un membre de votre famille qui déménage : le chèque énergie est nominatif, et donc en aucun cas cessible. Vous pouvez l’utiliser uniquement pour régler les dépenses énergétiques de votre propre foyer. Pour continuer à bénéficier du chèque énergie malgré votre changement d’adresse, il faut indiquer au plus vite les coordonnées de votre nouveau domicile à l’administration fiscale. Vous pouvez procéder par courrier ou en ligne, sur le site du service public concerné. Vous recevrez alors votre prochain chèque énergie à votre nouvelle adresse. Si vous n’avez pas encore utilisé celui de l’année en cours, profitez-en pour régler vos dernières factures ou, si vous changez de fournisseur d’énergie en même temps que de logement, pour anticiper les factures à venir en créditant votre compte client chez ce nouveau fournisseur du montant du chèque.

 

Les autres avantages du chèque énergie en cas de déménagement

Être bénéficiaire du chèque énergie permet de déménager moins cher car cela vous ouvre automatiquement le droit à une ouverture de compteur gaz ou électricité gratuite dans votre logement d’arrivée. Le chèque énergie lors d’un déménagement constitue donc un précieux atout. Par ailleurs, que vous déménagiez ou non, aucune réduction de puissance pour non-paiement ne peut vous être imposée pendant la trêve hivernale, et les fournisseurs sont tenus de réduire certains frais. En outre, si vous n’avez pas pu régler toutes vos factures à temps, entraînant une coupure d’énergie chez vous, seuls 20 % du coût du déplacement d’un technicien vous seront facturés.

(1) https://www.service-public.fr/particuliers/vosdroits/F33667