Demander son chèque énergie

Les fin de mois peuvent parfois s’avérer difficile… Et si vous avez des difficultés à payer votre facture d’électricité ou votre facture de gaz, sachez qu’en fonction de vos ressources et de votre situation, vous pouvez prétendre au chèque énergie. Avec ENGIE nous vous éclairons sur ce coup de pouce financier de l’État français !


Le chèque énergie

Le chèque énergie est un dispositif destiné à venir en aide aux foyers les plus modestes qui peinent à honorer leurs factures d’énergie. Expérimenté depuis 2015, ce chèque dédié aux dépenses énergétiques est officiellement entré en vigueur au début de l’année 2018. Il est reconduit par le gouvernement français pour l’année 2019 avec une revalorisation de son montant.
 

Les différents montant du chèque énergie : calculer son éligibilité

 

Assurance facture
Protégez-vous des coups durs avec Assurance facture
5€TTC / mois

Le chèque énergie est exclusivement soumis à des conditions de ressources et les ménages qui disposent d’un revenu fiscal de référence inférieur à 10 700 €* par unité de consommation sont automatiquement éligibles au dispositif.
 

Autrement dit, pour dresser la liste des bénéficiaires du chèque énergie, l’État français se base sur deux critères :

le RFR : soit le revenu fiscal de référence de l’année. Si le foyer se compose de deux RFR, les deux seront pris en compte ; 

l’UC : l'unité de consommation a été mise en place par l’OCDE permet d’établir un calcul afin de comparer plus simplement les niveaux de vie des foyers malgré leur composition différente.
 

L'unité de consommation (UC) est la somme des toutes les unités des membres du foyer, qui se répartissent de la manière suivante :

Premier adulte du ménage

1 UC

Autres personnes de 14 ans ou plus

0,5 UC

Enfants de moins de 14 ans

0,3 UC

Le calcul pour connaître votre éligibilité


Pour savoir si vous êtes éligible au chèque énergie, vous pouvez réaliser vous-même le calcul à partir de la formule suivante :
 

Cumul des RFR du foyer  L’unité de consommation du foyer  =  Barème de référence



Une fois le calcul effectué, vous devez vous fier au tableau ci-dessous, qui présente les différents barèmes avec les montants du chèque énergie associés :
 

 

RFR / UC =
moins de 5 600 €

 

RFR / UC = 5 600 €

ou

RFR / UC =
moins de
6 700 €

 

RFR / UC = 6 700  €

ou

RFR / UC =
moins de
7 700 €

RFR / UC = 7 700 €

ou

RFR / UC =
moins de
10 700 €

1 UC

194 €

146 €

98 €

48 €

1 à 2 UC

240 €

176 €

113 €

63 €

2 UC ou+

277 €

202 €

126 €

76 €

Exemple

Un foyer composé d’un couple marié avec 3 enfants en bas âges avec un RFR respectif de 4 000 € et 5 000 €, a un RFR cumulé de 9 000 €.

Calcul de l’unité de consommation :
Selon le tableau de référence de l’UC, ce foyer se compose ainsi :
1 (premier adulte)+ 0,5 (personne de plus de 14 ans) + 0,3 + 0,3 + 0,3 (3 enfants de moins de 14 ans) = 2,4 UC

Calcul du barème de référence :
9 000 € / 2,4 UC = 3 750 €

Résultat
Ce foyer composé d’un couple marié et de 3 enfants bénéficierait d’un chèque énergie d’un montant de 277 €.

Encore un doute sur votre éligibilité ? Vous percevez des revenus modestes mais ne bénéficiez pas du chèque énergie ? Il existe sur le site web consacré au dispositif, un simulateur pour connaître votre droit ou non à cette aide financière. Quelques clics suffisent pour vérifier votre éligibilité.

 

Les démarches à effectuer

Vous êtes peu friand des formalités administratives ? Bonne nouvelle, le chèque énergie ne nécessite aucune démarche de votre part ! En se basant sur les revenus fiscaux de référence des ménages, l’administration française dresse chaque année une liste des bénéficiaires du chèque énergie. L’agence de services et de paiement adresse ensuite par voie postale ou par voie dématérialisée (e-mail) ce chèque énergie aux ménages concernés. Simple, rapide et automatique !

 

À quoi sert le chèque énergie ?

Contrairement à d’autres aides financières gouvernementales (comme l’aide à la rentrée scolaire), le chèque énergie n’est pas un chèque en blanc. Il existe en effet une liste des dépenses pour le chèque énergie.

Le plus souvent, le chèque énergie peut être utilisé pour :

le paiement d’une facture d’énergie : que ce soit pour l’électricité, le gaz, le chauffage au bois ou au fioul, le chèque énergie permet d’arrondir ses fins de mois. Vous bénéficiez d’un chauffage collectif ? Vous pouvez également payer votre facture individuelle avec ce chèque. Concernent le règlement des factures en ligne avec ce chèque, un espace dédié sera bientôt disponibles sur les site des fournisseurs : mais d’ici là, il faut se rendre sur le site créé par le gouvernement qui y est spécialement dédié ; 

le financement de travaux énergétiques : le chèque énergie peut être utilisé pour rendre votre futur ou actuel logement moins énergivore et peut même se coupler avec au crédit d’impôt pour la transition énergétique (CITE).

Bon à savoir
Le chèque énergie donne également accès à d’autres avantages tels que la gratuité de la mise en service d’un compteur, le maintien de la puissance du compteur électrique pendant les trêves hivernales ainsi qu’une réduction de 80% sur les frais de déplacement de l’agent lié à une coupure d’électricité ou de gaz en cas de défaut de paiement. 

L’assurance facture, une alternative au chèque énergie

On peut avoir des revenus supérieurs au seuil du revenu fiscal de référence déterminé pour bénéficier du chèque énergie et ne pas être épargné par les aléas de la vie. Pour prévenir les coups durs financiers, ENGIE a imaginé une assurance facture qui prend en charge vos factures d’énergie en cas de difficulté.

* https://www.service-public.fr/particuliers/vosdroits/F33667