Changement de fournisseur

Comment regrouper mes abonnements chez le même fournisseur pour mes résidences principales et secondaires ?

Mis à jour le

Regrouper abonnements résidences principale et secondaire

Entre votre résidence principale et votre maison de vacances, vous ne savez plus comment optimiser correctement votre consommation énergétique. Il faut dire que les besoins entre l’une et l’autre sont loin d’être identiques. Toutefois, regrouper ses abonnements chez un seul et même fournisseur d’énergie peut représenter un réel avantage…

Existe-t-il des contrats spécifiques pour les résidences secondaires ?

La réponse est non ! Fournir de l’électricité ou du gaz dans un logement principal ou dans une maison de vacances revient au même pour les prestataires présents sur le marché de la fourniture d’énergie. Les contraintes techniques et les processus de distribution sont similaires. Aucune raison donc de proposer des contrats spécifiquement dédiés aux résidences secondaires. Ce qui va changer, en revanche, c’est votre manière de sélectionner l’offre. 

Changez de fournisseur
Choisissez ENGIE pour votre nouveau contrat d'électricité verte et de gaz naturel.

 

Si pour votre résidence principale, vous aurez logiquement tendance à regarder davantage le prix du kWh, il est souvent plus avantageux de se concentrer sur le prix de l’abonnement dès lors qu’il s’agit d’une résidence secondaire relativement peu occupée. Si vous n’y consommez pas beaucoup d’énergie, cela peut être dommage de payer un abonnement élevé.

 

Comment estimer la consommation énergétique ?

Pour une résidence principale

Calculer sa consommation énergétique permet de choisir le contrat le plus adapté aux besoins de son foyer. Pour y parvenir, il est nécessaire de prendre en compte certains critères :

la localisation du logement : certaines régions géographiques ont une météo moins clémente que d’autres ;

la surface de l’habitation : plus l’habitation est vaste, plus les besoins en électricité et/ou en gaz augmentent ;

les performances énergétiques : les constructions neuves sont généralement mieux isolées que les logements anciens ;

les équipements électriques ou fonctionnant au gaz : certains appareils comme le lave-vaisselle, la chaudière ou le four sont de gros consommateurs ;

le nombre d’occupants : les besoins énergétiques à couvrir sont plus importants dans une famille nombreuse…

Pour une résidence secondaire

Les critères évoqués ci-dessus sont également valables pour évaluer la consommation de votre résidence secondaire. Néanmoins, un critère supplémentaire doit être rajouté : les périodes d’occupation. La différence majeure entre votre logement de villégiature et votre habitation principale, c’est bien le temps que vous y passez ! En règle générale, les propriétaires utilisent principalement leur résidence secondaire au cours des vacances scolaires et surtout pendant la période estivale. Or, les besoins énergétiques ne sont pas équivalents selon les saisons. En hiver, le chauffage constitue un poste de dépenses important. Celui-ci disparaît en été mais peut être parfois remplacé par les dépenses liées à l’utilisation d’un climatiseur. À noter également que de nombreuses résidences secondaires sont achetées dans l’ancien et, à ce titre, nécessitent souvent une rénovation énergétique.

Peut-on choisir un seul fournisseur pour ses deux résidences ?

Bien entendu ! C’est même vivement recommandé si vous souhaitez limiter le nombre de prestataires et simplifier votre gestion administrative en n’ayant qu’un seul interlocuteur. Mais attention, qui dit un seul fournisseur d’énergie ne dit pas un seul abonnement. Chaque logement possède son propre contrat de fourniture et, par conséquent, son propre abonnement énergie. Par contre, il est possible d’opter pour des offres complètes qui permettent une fourniture d’électricité, de gaz naturel ou les deux.

Comment choisir des offres adaptées pour ses deux résidences ?

Les consommations énergétiques entre résidence principale et résidence secondaire étant souvent très différentes, le contrat que vous allez souscrire pour l’une et pour l’autre vont également différer. Votre objectif sera donc de choisir l’offre au tarif le plus juste. Pour votre logement « classique », il est généralement recommandé d’opter pour une offre dont le prix du kWh sera bas. En contrepartie, le coût de l’abonnement mensuel, lui, est souvent plus élevé. Mais saviez-vous que le tarif de votre abonnement varie en fonction de la puissance de votre compteur électrique ? Pour le gaz, il oscille selon votre classe de consommation et de votre zone tarifaire. Il est donc impératif d’évaluer sa consommation énergétique pour souscrire le contrat d’énergie le plus adapté à votre profil.

Quelles sont les démarches à accomplir pour souscrire deux offres ?

Vous souhaitez changer le fournisseur d’énergie de votre résidence secondaire pour souscrire une offre auprès du prestataire qui fournit votre logement principal ? Il n’y a rien de plus simple ! Contactez le fournisseur d’énergie auprès duquel vous avez décidé de signer un deuxième contrat d’énergie. C’est ce dernier qui s’occupera de résilier votre précédente offre sans que vous n’ayez à vous en occuper. Vous n’aurez qu’à fournir quelques informations : coordonnées, adresse du logement, les relevés de compteurs, le numéro de point de comptage et d’estimation (gaz naturel), numéro de Point de Livraison (électricité), un RIB… Sachez que la législation en vigueur autorise chaque consommateur à changer de fournisseur d’électricité ou de gaz naturel quand il le souhaite et sans frais supplémentaire. Vous pouvez demander à ce que le courrier dédié à votre résidence secondaire vous soit uniquement adressé sur votre lieu de résidence principale.

Résidence secondaire : quelles précautions prendre en cas d'absences prolongées ?

Lorsque les vacances sont terminées, il ne suffit pas de fermer sa résidence secondaire à double tour et d’attendre patiemment le prochain séjour. Laisser un logement inoccupé n’est pas sans danger. Pour limiter les risques d’accident, il est donc conseillé de respecter les mesures suivantes :

fermer l’arrivée de gaz ;

fermer l’arrivée d’eau, sauf si votre logement est en montagne, car cela risque d’occasionner le gel de vos canalisations ;

couper les disjoncteurs qui n’auront pas d’utilité pendant votre absence : télévision, lave-vaisselle, lave-linge… Si vous avez des radiateurs ou une climatisation, pensez à activer le mode hors gel ;

mettre en marche la ventilation si vous en possédez une pour éviter les mauvaises odeurs et évacuer l’humidité…

Ces articles peuvent vous intéresser