Suggestions :

    Retour à la liste

    Quel type de chaudière choisir ?

    La pompe à chaleur air-eau utilise l’air extérieur pour chauffer l’eau qui circule dans votre système de chauffage et qui alimente vos émetteurs de chaleur (radiateurs, planchers chauffants ou ventilo convecteurs à eau). Ses avantages : Ce système peut être compatible avec vos émetteurs de chaleur existants, selon leurs dimensions. C’est souvent la solution idéale pour remplacer votre chaudière au fioul. Ses limites : Les performances de la pompe à chaleur air-eau varient en fonction des conditions météorologiques. En cas de grand froid, ses performances diminuent et un chauffage d’appoint est alors nécessaire.

    La pompe à chaleur air-air prélève la chaleur contenue dans l’air extérieur pour la restituer directement dans l’air intérieur de votre logement grâce à des unités intérieures installées dans vos pièces.
    Ses avantages : la pompe à chaleur air-air s’adapte parfaitement aux logements chauffés par des convecteurs électriques. Le système est le moins cher des 3 et modulable pièce par pièce.
    Ses limites : la pompe à chaleur air-air doit être associée à un système de chauffage d’appoint capable de prendre le relais en cas de grand froid. Elle est préconisée surtout dans les régions à climat doux. Contrairement aux pompes à chaleur air-eau et eau eau, elle n’est plus éligible au crédit d’impôts.

    La pompe à chaleur géothermique (eau-eau par exemple) exploite une partie de l’énergie naturelle disponible dans le sous-sol de votre jardin pour chauffer le circuit d’eau de votre logement.
    Ses avantages : peu sensible aux variations de températures, ses performances sont constantes et élevées. La pompe à chaleur eau-eau ne nécessite donc pas de système d’appoint en chauffage. De plus, elle s’adapte aux radiateurs existants, si leurs dimensions conviennent.
    Ses limites : compte tenu des forages, son installation est réglementée et implique des démarches administratives. Elle est souvent plus adaptée lors d’un projet de maison neuve.

    La chaudière hybride associe une chaudière à condensation et une pompe à chaleur air-eau grâce à une régulation intelligente pour tirer le meilleur des performances de ces deux technologies.
    Ses avantages : le couplage de la pompe à chaleur à une chaudière à condensation permet d’éliminer l’impact des conditions météorologiques sur les performances du système. De plus, elle utilise deux énergies pour le chauffage : gaz et électricité.
    Ses limites : son installation nécessite un raccordement gaz.


    En savoir plus sur la chaudière hybride (performances, financement, entretien…).

    Est-ce que cette information vous a été utile ?

    • champs invalide
    0 / 300