Tous nos conseils

Sécurité à la maison – Prévenir les accidents domestiques

Publié le

Tags de l'article

Bien repérer les risques, c’est les anticiper. Réaliser seul des travaux compliqués est dangereux. Faites-vous aider par un professionnel.

Chaque année en France, des millions d’accidents domestiques sont à déplorer. S’ils sont généralement bénins, ils peuvent toutefois avoir de graves conséquences. Pour prévenir ces dangers quotidiens, il faut avant tout repérer les risques !

Pour prévenir les accidents domestiques, il faut savoir avant tout repérer les risques électriques, ceux liés aux installations de gaz naturel, ...

Facture en ligne : simplifiez-vous la vie

Gratuit

Les risques électriques :

Avec la multiplication des appareils électroménagers, hifi et informatiques, ou les aménagements dans un logement, les installations électriques se compliquent. Elles peuvent devenir dangereuses quand les fils et les prises sont mal adaptés à la puissance appelée ou quand les dispositifs de protection sont insuffisants ou trop vieux.
Dans ce cas, faites rapidement appel à un électricien.

ENGIE propose une mise en relation avec des professionnels reconnus pour le raccordement de vos équipements électriques.

Trouver un professionnel

Les risques liés aux installations de gaz naturel :

La sécurité est l’une des principales obligations des fabricants d’équipements au gaz naturel, qui ont mis au point des systèmes sûrs. A vous, de votre côté, de prendre toutes les précautions qui s’imposent.

L’intoxication au monoxyde de carbone (CO) est le risque principal dû à un mauvais
entretien de l’installation de gaz naturel qui peut engendrer une combustion incomplète
du gaz naturel (mais aussi du bois, du charbon ou du fioul).
Une intoxication au monoxyde de carbone peut survenir dans ces conditions :

Si les appareils de chauffage et de production d’eau chaude sont mal entretenus : une mauvaise combustion en résulte

Si votre logement est mal ventilé (et plus particulièrement les pièces où sont situés
vos équipements de chauffage et de cuisson)

Si le conduit de fumée n’a pas été ramoné régulièrement : les produits de combustion ne peuvent pas s’évacuer correctement vers l’extérieur et risquent de se propager à l’intérieur du logement

Si les appareils ne sont pas utilisés conformément aux prescriptions du fabricant (raccordement…).

Faites appel à un professionnel pour entretenir et contrôler votre installation.

Pour un maximum de performance et de sécurité, faire vérifier votre chaudière une fois par an est obligatoire. Pensez donc à souscrire un contrat d’entretien avec un chauffagiste professionnel.

ENGIE propose également une mise en relation avec des professionnels reconnus pour le raccordement de vos appareils de cuisson.

Trouver un professionnel

Les incendies :

Les causes sont multiples. Les défauts des installations électriques : appareils en mauvais état, courts-circuits et surcharges (surintensité) provoquent le quart des sinistres (Anah). Les appareils à combustion : défauts d’étanchéité par exemple. Veillez à ce que votre appareil de chauffage d’appoint (à gaz naturel ou à pétrole), votre cheminée et/ou votre chaudière soient en bon état en faisant régulièrement appel à un professionnel qui pourra les diagnostiquer. Les produits inflammables et les mégots de cigarette mal éteints.

À noter : la fumée (nocive) se propage plus rapidement que les flammes. C’est la principale source de mortalité lors d’un incendie.

Lorsqu’un incendie se déclare, vous n’avez que quelques minutes pour essayer de l’éteindre. Si le feu continue de progresser, il faut fuir. Au bout de 3 minutes, le feu atteint déjà 600 °C et dégage des fumées hautement toxiques.

Quels sont les matériels de protection à ma disposition ?

Il est conseillé d’avoir un extincteur chez soi, placé dans un endroit facilement accessible, proche de votre cuisine, par exemple.
Installez aussi des détecteurs de fumée DAAF (détecteur autonomes avertisseurs de fumée). Ces petits boîtiers à piles déclenchent leur sirène quand de la fumée est détectée.
Disposez-les à proximité des chambres à coucher, pour réveiller les occupants pendant la nuit en cas de danger. Le détecteur de fumée sera rendu obligatoire à partir de 2015 dans tous les logements.

Comment se protéger d’un feu qu’on ne peut plus éteindre ?

Si vous n’avez pas réussi à étouffer le feu avec un extincteur, un chiffon humide ou une couverture, prévenez les pompiers puis réfugiez-vous dans une pièce éloignée ayant une fenêtre donnant sur la rue (si possible). Fermez bien la porte, calfeutrez-la avec des chiffons et arrosez-la si vous pouvez. Ouvrez la fenêtre et manifestez-vous pour que les secours vous repèrent. Attention, n'utilisez jamais d'eau pour éteindre un feu d'origine électrique : prenez un extincteur à poudre.

En savoir plus.